AlterAsia

Environnement

« Haze » : Singapour place un directeur sous mandat d’arrêt

Haze_Singapour_Brume

L’Agence Nationale pour l’Environnement obtient un mandat contre le directeur d’une société indonésienne en lien avec le “Haze”.

L’Agence Nationale pour l’Environnement de Singapour a annoncé le 11 mai dernier avoir obtenu un mandat judiciaire contre le directeur d’une société indonésienne en lien avec le phénomène de « haze » (la brume polluante due aux feux de forêts en Indonésie) qui a touché l’Asie du Sud-Est en 2015.

Ce mandat intervient à la suite de l’absence du directeur lors d’une convocation auprès des autorités singapouriennes, malgré la notification de justice émise par l’Agence en vertu de la loi sur les brumes polluantes transfrontalières (THPA, Transboundary Haze Pollution Act) de se présenter pour un entretien lors de sa présence à Singapour. 

L’entretien avec l’Agence Nationale pour l’Environnement devait se dérouler dans le cadre de l’enquête en cours sur cette société en raison de ses responsabilités dans les feux de forêts qui ont entrainé le phénomène de « Haze » à Singapour en Septembre et Octobre de l’an dernier.

L’Agence n’a pas dévoilé le nom de la société ni de son directeur. Elle s’est contentée de déclarer :

« L’Agence Nationale pour l’Environnement a obtenu un mandat de la cour pour s’assurer de sa présence lors de [l]a prochaine entrée [du directeur] à Singapour, en accord avec les dispositions légales du THPA .
« Cela signifie que si le directeur entre à Singapour, il peut être arrêté par les agents de l’Agence Nationale pour l’Environnement pour les besoins de l’enquête ».

Les fabricants de papier et pâtes à papier en Indonésie sont soupçonnés d’avoir déclenché les feux de forêts et de tourbières à l’origine du « haze » de 2015. Dans son discours devant la Commission des Finances le 12 avril, le ministre de l’Environnement et de l’Eau Masagos Zulkifli a déclaré que des injonctions avaient été émises auprès de six sociétés indonésiennes soupçonnées d’avoir des responsabilités dans le phénomène de « haze ». Cependant, seules deux sociétés ont répondu à l’injonction de prendre des mesures immédiates afin de réduire les feux et les empêcher de se reproduire à l’avenir. Quatre sociétés, dont celle en question, n’ont pas répondu. Monsieur Masagos a déclaré que le gouvernement envisage de renforcer les mesures destinées à garantir l’application du THPA.

Traduction : Louise de Nève
Source The Online Citizen : NEA obtains court warrant against director of Indonesian firm linked to haze
Photo : Charles EYES PiX

Print Friendly

Tagged ,

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.