AlterAsia

Politique

Thaïlande : la fin de la démocratie locale a sonné

Prayuth_Thailande

La junte remplace les élus locaux par des fonctionnaires nommés par elle-même.

La dernière ordonnance mise en place par la junte remplace les conseillers élus localement par des officiels du gouvernement nommés. Cet acte donne ainsi à la junte le pouvoir de renvoyer immédiatement les conseillers « corrompus ». Cela lui permettra de prendre le contrôle total d’organisations administratives locales à travers le pays dans les 4 prochaines années.

Le 5 mai dernier, la Gazette Royale a publié l’ordonnance du Conseil national pour la paix et le maintien de l’ordre (NCPO) n° 22/2016 sur la sélection des conseillers de l’administration locale. Elle stipule que lorsqu’un conseil municipal est dissous, le ministère de l’Intérieur a le pouvoir de nommer les prochains conseillers municipaux.
 
L’ordonnance a été rendue en vertu de l’article 44 de la Charte provisoire et sera appliquée à toutes les organisations administratives locales, à l’exception de Bangkok.

L’ordonnance nomme également les fonctionnaires du ministère de l’Intérieur au sein des comités qui sélectionneront les élus locaux. Les membres du comité sont issus de différents services du ministère de l’Intérieur, comme le département de l’Administration provinciale, le département du Territoire et le département du développement communautaire.

Dans 4 ans, la junte contrôlera toutes les administrations locales

Selon l’ordonnance, quand un conseil municipal est dissous, le gouverneur de la province désigne une liste de personnes qui peuvent être nommées conseillers locaux au comité de sélection ; les 2/3 des membres des conseils locaux doivent être des représentants du gouvernement.
 
L’ordonnance donne également aux responsables de la junte le pouvoir de renvoyer directement les élus locaux corrompus.

L’administration locale en Thaïlande a été gelée depuis le 21 juillet 2015 en vertu de l’annonce du NCPO n°85/2015, qui indique que tous les processus électoraux pour élire les fonctionnaires locaux à travers le pays doivent cesser car le pays n’est pas en bon état pour tenir des élections.
 
Cette ordonnance, combinée avec l’annonce officielle auparavant, signifie que la junte et le ministère de l’Intérieur vont prendre le contrôle de toutes les organisations administratives locales dans les quatre ans à venir, durée générale des mandats pour les structures administratives locales.

Traduction : Élodie Prenant
Source : Editor4 / Prachataï Junta to replace elected local councillors with appointed bureaucrats
Photo : Prayuth. Site officiel.

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.