AlterAsia

Environnement

Sarawak (Malaisie) : Une première victoire des communautés locales contre le barrage de Baram

Baram_sarawak_Malaisie

Sahabat Alam Malaysia (SAM, les Amis de la Terre Malaisie) félicite le gouvernement de l’État de Sarawak pour avoir pris en compte la demande de restituer les droits coutumiers des autochtones (NCR) de 26 à 30 villages affectés par le barrage de Baram.

Sahabat Alam Malaysia (SAM, les Amis de la Terre Malaisie) félicite le gouvernement de l’État de Sarawak pour avoir pris en compte la demande d’annuler l’abrogation en cours les droits coutumiers des autochtones (NCR) de 26 à 30 villages affectés par le barrage de Baram, situés entre Long Na’ah et Long Kesseh. L’organisation fait également l’éloge de ces communautés pour avoir fermement fait valoir leur cause contre ce projet de barrage auprès du gouvernement, aboutissant ainsi à des résultats positifs.

Des milliers d’hectares de terres sauvegardés

La révocation de l’abrogation des droits coutumiers des autochtones signifie qu’il n’y aura aucun besoin de délocaliser les communautés de force et que celles-ci conserveront leurs droits coutumiers. Autre fait important, la destruction de milliers d’hectares de fermes et d’écosystèmes de grande valeur sera également évitée.

La révocation de l’abrogation des droits coutumiers des autochtones sonne la fin des délocalisations forcées.

SAM espère que cette révocation est un effort sincère de la part du gouvernement et pas une manœuvre électorale. Cependant, il est désormais temps pour le gouvernement du Sarawak de franchir l’étape suivante en annulant officiellement et de manière permanente le projet de barrage de Baram.

Selon la Commission de l’Énergie, la capacité de production installée de Sarawak Energie Berhad (SEB) atteint 1,352MW en 2012, alors que la demande maximum est de 1,229MW. Il y a donc production d’une marge de réserve énergétique de 10%. Mais le barrage de Bakun, considéré comme un producteur d’énergie indépendant, génère lui aussi, en 2012, une puissance additionnelle de 1,200MW.

Le 22 juillet 2014, Sarawak Hydro Sdn Bhd avait révélé aux médias que le barrage hydroéléctrique de Bakun, d’une capacité maximale de 2 400 MW, n’était exploité qu’à plus de 50% à peine de sa capacité de production optimale (1 771 MW), correspondant à la demande actuelle de SEB. Seules 4 à 6 des 8 turbines de ce barrage étaient utilisées, conformément aux besoins énergétiques de SEB. La 8e turbine n’a été utilisée qu’à une courte période, en juin 2014.

Avec l’excédent d’énergie actuellement disponible, il est totalement injustifié pour Sarawak de développer de nouveaux projets hydroélectriques.

En 2015, les médias révélaient que 14 accords d’achat d’électricité ont été signés, impliquant une production électrique cumulée de plus de 3 000MW. La plupart de ces accords impliquent des fonderies d’aluminium et de manganèse, industries fortement énergivores. De plus, de l’énergie supplémentaire prévue pour le nouveau Corridor d’énergie renouvelable du Sarawak (SCORE), lié aux accords précités, serait produite par le barrage de Murum, qui devrait produire entre 250 MW et 500 MW à la fin 2015. Avec l’excédent d’énergie actuellement disponible, comme démontrée ci-dessus, il est totalement injustifié pour Sarawak de continuer à développer de nouveaux projets hydroélectriques.

Par conséquent, SAM demande fermement au gouvernement du Sarawak d’annuler la construction du barrage de Baram, comme les 10 autres projets hydroélectriques, et de se concentrer sur les projets entraînant de vrais bénéfices pour les communautés rurales.

Traduction : Marie-France Leccia
Source (SAM/Aliran) : Scrap Baram dam permanently, urges SAM
Photo : DR

Print Friendly

Tagged ,

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.