AlterAsia

Environnement

Thaïlande : Les gens de la mer se mobilisent pour leurs terres ancestrales

thailande_Rawai Beach

Les communautés des gitans de la mer dans le sud de la Thaïlande, soumis à une expulsion de leur territoire par un groupe immobilier, ont récemment présenté une pétition au ministère de la Justice pour faire valoir leurs terres ancestrales.

Des membres de la communauté des gitans de la mer du district de Mueang dans la province sud de Phuket ont rencontré mercredi 11 février Tawatchai Thaikeaw, secrétaire permanent adjoint au ministère de la Justice. Ils ont également présenté leur pétition à Gen Paiboo Koomchaya, ministre de la Justice, l’exhortant lui et les autorités à enquêter sur le différend territorial opposant la communauté à Baron World Trade Co – une société de développement immobilier – revendiquant la propriété d’une portion de la plage Rawai à Phuket, où 2000 individus des trois groupes du peuple de la mer (les Mokens, les Moklens et les Orang Laut) sont installés.

Les gitans de la mer ne comprennent pas cette situation : ils vivent sur la terre de leurs ancêtres depuis plus de 300 ans, bien avant que cette zone ne soit contestée.

Les gitans de la mer ne comprennent pas cette situation : ils vivent sur la terre de leurs ancêtres depuis plus de 300 ans, bien avant que cette zone ne soit contestée.

Dans leur pétition, ils exigent que le ministère de la Justice intervienne et ordonne au ministère des Enquêtes Spéciales d’enquêter sur ce litige et de les protéger des violences à leur encontre et des destructions de leurs biens faites par une centaines d’hommes visant à les expulser.

Ils ont également demandé une indemnité financière pour 34 membres de la communauté, blessés lors de violentes altercations ayant éclaté le 27 janvier dernier entre eux et des hommes non identifiés, suspectés d’avoir été embauchés par Baron World Trade Co afin de surveiller le chantier de construction de l’entreprise, situé à côté de la communauté.

Représentants de la communauté de Rawai Beach de Phuket, au ministère de la Justice à Bangkok le 11 février 2016 (Prachatai)

Représentants de la communauté de Rawai Beach de Phuket, au ministère de la Justice à Bangkok le 11 février 2016 (Prachatai)

Selon un document confidentiel circulant sur les réseaux sociaux, la société Baron World Trade Co aurait fait appel à l’Armée Royale Thaïlandaise avant les altercations du mois dernier. L’objectif était de déployer des militaires pour protéger les employés de la société travaillant sur le chantier de villas, sur la zone litigieuse.

Le groupe des gitans de la mer se rendra également au ministère des Terres afin de dénoncer le titre foncier de Baron World Trade Co, le jugeant illégitime, et d’inciter le ministre à le révoquer.

Traduction : Aliénor Simon
Source (Prachataï) : Threatened seafarer tribes demand rights over their home
Photo : Daniele Pesaresi (Rawai Beach)

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.