AlterAsia

Politique

Mékong : accord trilatéral pour la lutte contre la traite d’êtres humains

Inspection_Marine_Thailande

Le Cambodge a signé un accord avec le Vietnam et le Laos le 14 janvier afin de lutter contre la traite d’êtres humains. Le Vietnam a identifié près de 90 réseaux de trafics d’êtres humains le long de sa frontière avec le Cambodge l’année dernière.

C’est Say Mengchheang, directeur adjoint du Département de lutte contre la traite d’êtres humains du ministère de l’Intérieur cambodgien, qui a assisté à la réunion à Ho Chi Minh-Ville, qui l’a annoncé:

« Le Cambodge, le Laos et le Vietnam ont œuvré pour une coopération plus étroite dans la lutte contre les réseaux de trafic le long des frontières et, d’autre part, pour une coopération des polices aux frontières entre les trois pays ».

Lors de la réunion, la police vietnamienne a révélé avoir découvert l’année dernière 87 réseaux de traite d’êtres humains le long de la frontière avec le Cambodge.

Selon le projet inter-agences des Nations Unies sur la traite des êtres humains, la plupart des victimes cambodgiennes officiellement rapatriées depuis le territoire vietnamien sont des enfants.

Selon l’Organisation internationale pour les migrations, plus de 100 Cambodgiens en bas âge ont été rapatriés l’année dernière depuis le Vietnam simplement jusqu’à la province frontalière de Svay Rieng, après avoir été forcés à travailler comme mendiants dans des villes vietnamiennes.

La Thaïlande reste la destination la plus commune pour les victimes, notamment les travailleurs migrants, particulièrement vulnérables au trafic d’êtres humains, a déclaré Amy Collins, responsable régionale de la prévention pour le projet contre la traite d’êtres humain de l’Organisation World Vision. Et d’ajouter :

« Il y a également un nombre croissant de femmes vietnamiennes et cambodgiennes victimes de cette criminalité et forcées à se marier en Chine».

Selon les experts, les criminels transportent plus de femmes cambodgiennes via le Vietnam afin d’atteindre la Chine. En effet les voyages en avion vers la Chine pour les femmes célibataires ont été soumis à une surveillance accrue.

Mais malgré les engagements pris la semaine dernière par les gouvernements à Ho Chi Minh-Ville, la collusion officielle reste un problème, selon le rapport 2015 des Etats-Unis sur le trafic d’êtres humains.

Traduction : Matthieu Boudet
Source (Saing Soenthrith et Aria Danaparamita (Cambodia Daily) : Trilateral Agreement Signed to Combat Human Trafficking
Photo : OIT Asie-Pacifique

Print Friendly

Tagged , , ,

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.