AlterAsia

Environnement

Huile de palme : la RSPO rendra publiques les cartes des plantations… sauf celles de Malaisie

huile_de_palme_indonesie

Après des années d’incertitude et de manque de transparence autour des frontières des plantations d’huile de palme, la RSPO* (Table ronde pour une huile de palme durable) a annoncé le 19 décembre 2015, qu’elle allait publier la cartographie numérique des concessions de tous ses membres mi-2016… Sauf la Malaisie où cela reste illégal. L’organisaton souhaite ainsi renforcer le contrôle et l’application de ses normes environnementales et sociales pour une culture responsable de l’huile de palme.

Les cartes seront consultables sur le portail de Global Forest Watch Fires (un système d’alerte et de surveillance des feux de forêts) dirigé par l’ONG américaine World Resources Institute.

Les écologistes reconnaissent que cette étape marque une avancée vers la transparence, mais maintiennent que peu de choses ont été faites concernant la production d’huile de palme non durable de façon plus générale.

Annisa Rahmawati, militante de Greenpeace Forêt en Indonésie, explique que beaucoup de distributeurs adhérents s’approvisionnent toujours en l’huile de palme non tracée échappant ainsi à l’obligation de rendre leurs cartes publiques, citant en exemple la compagnie de traitement de matière grasse comestible, IOI Loders Croklaan.

“Aussi longtemps que les membres de la RSPO continueront à se fournir auprès de producteurs non contrôlés l’impact sera très limité.”

L’industrie de l’huile de palme a été violemment mise en cause après les feux de forêts et de tourbières, lesquels, de juillet à octobre ont provoqué les plus importants dégagements de fumées jamais connus jusqu’ici.

Militants et représentants de citoyens ont conjointement appelé à l’identification et à la répression des entreprises responsables. Une opération compliquée du fait qu’aujourd’hui en Indonésie il n’existe pas de cartographie des concessions de palmiers à huile précise et accessible à tous.

Les informations les plus fiables sont sur la plateforme Global Forest Watch Fires, où sont recensées les concessions de palmiers à huile et de pâte à papier avec détection des points chauds. Mais de nombreuses cartes de l’Indonésie datent de 3 à 5 ans. Les premières versions ont été obtenues à partir de cartes gouvernementales officielles mais les récents changement des législations indonésienne et malaisienne qui posent la question de la légalité de leur publication empêchent leur mise à jour depuis 2010.

En 2013, la RSPO a adopté une résolution invitant ses membres à lui remettre les limites de leur concession en vue d’élaborer une carte numérique exploitable et actualisée dès 2013 sur le portail du GFW avec les premières données reçues. Mais cette résolution a été plus tard remise en cause par les membres, sous prétexte que les législations indonésienne et malaisienne n’autorisaient pas la divulgation de ces cartes.

Bien que les plans de 62 de ses 102 membres aient été rassemblés en 2014, ce n’est pas visible sur GFW qui ne dispose que des données de 2013. Dans un communiqué, la RSPO précise :

“Après d’âpres discussions entre les intervenants et l’avis de conseillers juridiques, la légalité de ces communications a été reconnue, à l’exception de la Malaisie.”

“Secret d’État” en Malaisie

L’un des porte-paroles de l’association explique qu’en Malaisie la cartographie des concessions est considérée comme “commercialement sensible”, et de ce fait classée “Secret d’État”. Ce n’est pas le cas de l’Indonésie, le premier pays producteur mondial d’huile de palme, dont les avocats ont autorisé à utiliser ces cartes en toute sécurité.

Me Rahamawati, de Greenpeace, a demandé à la RSPO quelles mesures seront prises à l’encontre des compagnies qui n’ont pas produit de cartes numérisées (shapefiles) mais des impressions papier ou pire qui n’ont rien présenté du tout.

Ces particularités n’ont pas été publiées par RSPO, qui note cependant :

“Le manque d’une base de données unique, fiable et actualisée fait sérieusement obstacle à la surveillance des feux (…). Actuellement, la mise à disposition de ces documents par les membres de la RSPO est la meilleure source d’information pour dresser la carte des propriétaires des plantations de palmiers à huile”.

*RSPO (table ronde sur le palmier à huile de palme durable) est une association à but non lucratif dont l’objectif est de développer et de mettre en application des normes mondiales concernant l’huile de palme durable.

Traduction : Michelle Boileau
Source (Vaidehi Shah / Eco-Business) : RSPO makes palm-oil maps public
Photo : World Resources Institute

Print Friendly

Tagged , , , , , , , ,

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.