AlterAsia

Brèves

Ei Khin Khin, un bien bio parcours

06/12/2015 by Liberation in Brèves

Mi-femme d’affaires, mi-militante, la jeune Birmane se bat contre l’emploi des pesticides dans l’agriculture et le maraîchage.

«Quand j’étais petite, je passais mon temps dans le jardin de mes grands-parents, qui mangeaient uniquement les produits de leur potager et de leur verger. Bananes, ananas, mangues, goyaves, pamplemousses, légumes, champignons, tout poussait sans produit chimique, du bio avant le bio. Aujourd’hui, les paysans birmans utilisent énormément d’engrais chimiques et de pesticides, sans se soucier des doses limite. Par exemple, ils en versent chaque jour dans les choux, qu’ils emmènent ensuite au marché sans vraiment les laver, ou bien en font des offrandes (en Birmanie, les 500 000 moines bouddhistes vivent de la mendicité, ndlr). Bien sûr, aucune étude officielle ne relève les maladies liées à cet empoisonnement.»

Source : Ei Khin Khin, un bien bio parcours – Libération

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.