AlterAsia

Economie

Le budget du Cambodge renforce l’Éducation, la Défense et la Commission électorale

cambodge_ecoleSoutenu par l’augmentation des ressources suite à la récente réforme des impôts, le budget de l’année prochaine fournira, de l’autre côté, une augmentation des dépenses de 28% pour l’éducation et 17% pour la défense.

Soulignant trois ans d’augmentation significatives pour les deux Ministères – depuis les dernières élections nationales de 2013 – les dépenses totales du gouvernement vont augmenter de 12,3%, passant de 3,5 milliards cette année à 4 milliards d’euros l’année prochaine. Le projet a été approuvé par le Premier Ministre Hun Sen au cours du Conseil des Ministres de ce 21 octobre. Phay Siphan, le porte-parole du Conseil des Ministres, a posté le document du projet sur sa page Facebook après la fin de la réunion.

Parmi les gagnants figurent le ministère de la Défense qui reçoit 353 millions d’euros (soit une augmentation de 17,3%) et le ministère de l’Intérieur qui reçoit 275 millions de dollars (soit une augmentation de 21,6%). Les autres bénéficiaires sont le ministère de l’Éducation (462 millions d’euros, +28,2% par rapport à l’année dernière) et le ministère de l’Agriculture (+25,1% soit 43 millions d’euros). Le ministère de la Santé recevra une augmentation de +8,6% (202 millions d’euros), alors que la Comission élecorale (NEC) recevra près de 26 millions d’euros – 763% d’augmentation ! – afin de préparer un nouveau registre électoral en vue des élections de 2017 et 2018.

M. Siphan, le porte-parole du Conseil des Ministres, a indiqué par téléphone que les réformes de novembre 2013, qui passent par une application accrue du droit fiscal, avaient permis ces hausses: « Nous avons plus d’argent, que nous sommes capables d’investir dans des industries comme la santé et l’éducation. Les revenus dépendent d’une correcte perception des impôts, donc les amendements sur la taxation ont aidé ».

Il a toutefois nuancé ses propos en rappelant l’importance également des prêts étrangers : « Ne soyez pas surpris de voir que les dépenses sont supérieures aux revenus, car nous avons des aides extérieures en plus des emprunts. Mais emprunter est stable ; nous suivons les règles de la loi et maintenons un plafond pour la dette publique. » D’après M. Siphan, le gouvernement garde le plafond de la dette à 40% du Produit Intérieur Brut (PIB). En août, la dette publique était à peu près de 31,1% du PIB, un chiffre globalement stable sur la décennie passée.

L’année prochaine marquera la troisième année consécutive d’augmentation importante pour l’Éducation et la Sécurité. Ces deux secteurs bénéficient d’aides sur cette période supérieures à l’augmentation totale de 42,3% du budget par rapport à 2013. Les 462 millions d’euros alloués au ministère de l’Éducation, qui a été un point important des reformes du parti majoritaire, le CPP, à la suite des élections de 2013, représentent le double du montant qui lui était alloué en 2013 (228 millions d’euros). Le ministre de l’Éducation, Hang Chuon Naron, a indiqué que cette augmentation serait principalement dédiée aux salaires et à la formation des professeurs. Il a également entrepris une campagne pour éradiquer la triche aux examens et la corruption interne, s’attirant la colère de nombreux professeurs sous-payés, qui se reposaient depuis des années sur les paiements informels de leurs élèves. « Ce budget va aider. L’année prochaine sera bonne pour les salaires, la formation et les réformes entreprises ».

Le budget de 608 millions d’euros pour les forces de sécurité – sous l’égide des ministères de la Défense et de l’Intérieur – représente une augmentation de 63% depuis 2013 (372 millions d’euros). Le porte-parole des ministères de la Défense et de l’Intérieur n’a pu être contacté.

Du côté de la Commission électorale (NEC), Hang Puthea, porte-parole, a salué ce budget de 26 millions d’euros afin de bâtir un registre électoral numérisé avant les élections communales de 2017 et les élections nationales de 2018, tout en rappelant qu’elle avait toutefois besoin de plus de fonds pour remplir sa mission cette année. « Afin que les élections produisent des résultats efficaces, que les partis politiques qui contestent les élections aujourd’hui pourraient accepter, le NEC appelle les communautés locales et la communauté internationale à donner plus de fonds ». En juin dernier, l’Union Européenne lui avait promis près de 10,2 millions d’euros pour le registre électoral, mais l’organisme dit courir contre la montre dans ses efforts à recenser tous les Cambodgiens comme promis lors des reformes électorales de 2013.

Selon le législateur du Parti de sauvetage National (CNRP) Son Chhay, vice-président de la commission « Banque et Finance » à l’Assemblée Nationale, le projet de budget reste toutefois difficile à analyser à cause du manque de transparence sur la manière dont les ministères dépensent l’argent reçu. « Quand on en vient aux dépenses, il n’y a plus de détails. Ils (les fonctionnaires) peuvent toujours empocher 30 ou 40% de ce qui leur est alloué. Si nous pouvions dépenser cet argent, nous n’aurions pas besoin d’emprunter » dit-il.

« Le gouvernement clame qu’il travaille dur pour améliorer la collecte de revenus par les impôts d’où proviendraient les augmentations, mais j’ai entendu qu’il va tout de même emprunter près de 930 millions d’euros l’année prochaine (…). Regardez la dette que le Cambodge doit à la Chine : 7 450 millions d’euros à ce jour. C’est beaucoup d’argent ! » M. Chhay relève également les augmentations pour les forces sécurité et ajoute que plus de transparence nous monterait si l’argent sert plutôt à payer les salaires des soldats ou plutôt à enrichir les officiers et le financement de la répression politique. « Le pays a besoin d’argent pour se défendre. Cet argent ne devrait pas être dépensé dans la corruption ou pour contrer la montée de la liberté d’expression et des manifestations. Vous devez être franc avec la population. Où va l’argent public ? ».

Traduction : Marie-Estelle Piard
Source (Kuch Naren et Alex Willemyns / The Cambodia Daily) : Defense and Education get major boost in New Budget
Photo : Respek/Flickr

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.