AlterAsia

Société civile

Migrants et minorités ethniques accèdent à un système de santé gratuit en Thaïlande

sante_thailande

Le ministre de la Santé Publique de Thaïlande vient d’intégrer plus d’un demi-million de personnes supplémentaires dans le système de soins de santé public gratuit.

Selon « Post Today News », Surapong Kongchantuk, président du Conseil des avocats du sous-Comité des droits humains en Thaïlande pour les minorités ethniques, les apatrides, les travailleurs migrants et les personnes déplacées, a annoncé jeudi 1er octobre 2015 que 626 027 personnes pourront désormais bénéficier du même système de soins médicaux public gratuit que les citoyens thaïlandais.

Plus d’un demi-million de personnes appartenant à différentes minorités ethniques vivant pour la plupart le long de la frontière entre la Thaïlande et le Myanmar ont récemment reçu la nationalité thaïlandaise. Avant cela, elles n’avaient pas droit aux services publics comme le système de soins de santé universel ou l’éducation publique.

Les membres des minorités ethniques auxquels la citoyenneté thaïlandaise a été récemment octroyée, peuvent être divisés en deux groupes. Le premier – 465 992 personnes – a reçu la nationalité conformément à la Résolution du Cabinet du 23 mars 2010 tandis que le Cabinet du Général Prayut Chan-o-cha, chef de la junte et premier ministre, a accordé la nationalité thaïlandaise le 20 avril 2015 à 160 035 personnes supplémentaires.
Le gouvernement a alloué environ 31,9 millions d’Euros (1,3 milliard de baht) au budget de la santé publique pour l’exercice 2016 pour cette population additionnelle. En moyenne, chacun recevra à peu près 50 € (2 043 baht) pour les traitements médicaux.

Bien que ceci soit considéré comme un pas important dans la bonne direction, Surapong Kongchantuk a signalé qu’il y aura encore beaucoup de personnes dans le pays exclues des services publics de base. Selon lui, environ 70 000 étudiants n’ont toujours pas reçu de carte nationale d’identité et n’ont donc pas droit au système de santé universel. Pour le moment, ceux qui n’ont pas la citoyenneté thaïlandaise, notamment les enfants apatrides des travailleurs migrants en Thaïlande, doivent dépenser 9 € (365 baht) par an pour souscrire une assurance de santé publique auprès des hôpitaux publics.

Récemment, en aout 2015, le ministère de l’Education avait annoncé une politique visant à accorder une aide financière indivuduelle aux enfants qui étudient dans les écoles privées. Cependant, ce système ne concernera pas les enfants qui n’ont pas la nationalité thaïlandaise. Selon Migrant Working Group (MWG), une organisation de la société civile pour les travailleurs migrants en Thaïlande, du fait de cette politique, de nombreuses écoles caritatives privées qui dispensaient un enseignement aux enfants défavorisés n’ayant pas la nationalité thaïlandaise n’auront plus assez de soutien de l’Etat thaï et beaucoup d’enfants ne seront plus en mesure d’étudier. Surapong Kongchantuk a critiqué la nouvelle politique du ministère de l’Education et affirmé que le retrait du soutien financier pour les enfants sans carte nationale d’identité est en fait contraire à une Résolution du Cabinet de 2005. Il a demandé aux autorités Thaïlandaises de revenir sur la politique actuelle et de rétablir la précédente pour continuer à aider les enfants non-thaïs à aller à l’école.

Selon l’Institut Ramajitti, une organisation thaïe sans but lucratif qui mène des recherches sur les enfants, les jeunes et l’éducation, la Thaïlande accueille de 250 000 à 350 000 migrants sans papiers et enfants apatrides, dont beaucoup sont exclus du système classique d’enseignement primaire.

Traduction : Édith Disdet
Source (Prachataï) : More than half a million ethnic minorities given free public healthcare
Photo : Athit Perawongmetha/World Bank (Health for all, Thailand)

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.