AlterAsia

Société

Malaisie : un nouveau code vestimentaire dans les administrations?

malaisie_tenue_indecenteLe Groupe d’action conjoint pour l’égalité des sexes (Joint Action Group for Gender Equality – JAG) exprime sa vive émotion après le traitement subi par une femme dans un bureau du ministère des Transports routiers, au motif d’une tenue vestimentaire présumée trop “suggestive”.

Le refus de servir cette femme et l’obligation pour elle de s’enrouler dans un paréo constituent une faute professionnelle et injustifiée de la part des fonctionnaires du RTD. Ces attitude reflète l’augmentation de l’intégrisme ambiant qui encourage la police à surveiller la tenue vestimentaire et le comportement des citoyens ordinaires.

Alors qu’une tenue vestimentaire correcte est concevable dans les édifices religieux comme les mosquées ou les temples, le gouvernement n’a aucun légitimité pour décider d’imposer des codes vestimentaires drastiques. En quoi une tenue correcte exigée a-t-elle un impact sur le travail ordinaire dans le Département des Routes et Transports? En quoi peut-elle améliorer la qualité de service ?

Il est important de noter que dans la charte clientèle du Road and Traponsport Department (RTD), la tenue vestimentaire des usagers n’est aucunement mentionnée. Les employés gouvernementaux, et pour le cas présent ceux du RTD, ne feraient-ils pas mieux de se pencher sur les moyens d’améliorer l’offre de service aux clients plutôt que désapprouver leur tenue vestimentaire et les contraindre à en changer ?

La volonté d’appliquer un code vestimentaire repose sur l’hypothèse que les Malaisiens sont incapables de choisir leur façon de s’habiller sans réglementation ni contrôle. Les femmes sont encore stigmatisées par leur tenue vestimentaire. Et cela s’illustre aujourd’hui par en lui refusant l’accès à un service public.

Ces standards pudibonds seront-ils appliqués à tous les Malaisiens? Où et comment sera fixée la frontière entre l’indécent et ce qui ne l’est pas? Suite à cet incident, un contrôle de conformation à ces codes est-il envisagé dans tous les bureaux officiels? Un meilleur emploi des ressources publiques – vers l’amélioration des services dans les administrations par exemple – serait sûrement plus apprécié.

L’association JAG craint que la mise en application d’un code vestimentaire n’évolue vers une autre forme d’oppression par les fonctionnaires, risquant d’abuser de leur pouvoir pour freiner les demandes faites par des femmes.
Plutôt que se livrer à un maintien de l’ordre moral inadapté, nous invitons le RTD à respecter son engagement d’un service “aimable efficace et transparent”, comme mentionné dans leur charte client. Nous souhaitons également que le gouvernement supprime ces restrictions au nom d’une “bienséance” qui reste à définir.

Approuvé par Joint Action for Gender Equality (Jag)
Société d’action pour toutes les femmes (Awam)
Association des femmes juristes (AWL)
Groupe d’action et de ressources des femmes de Sabah (Sawo)
Soeurs d’Islam (Sis)
Les femmes du Perak pour les femmes (PWW)
Persatuan Kesedaran Komuniti Selangor (Empower)

Traduction : Michelle Boileau
Source (/Aliran): JAG shocked over arbitrary dress code enforcement in government offices
Photo : DR/Facebook

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.