AlterAsia

Politique

Deux journalistes de The Real Singapore accusés de sédition

the_real_singapore

Le 14 avril dernier, sept chefs d’accusation relevant du Sedition Act (loi anti-sédition) ont été retenus contre le duo en charge du site internet d’opinion socio-politique The Real Singapore (TRS). Les deux éditeurs font également face à un huitième chef d’accusation pour n’avoir pas remis des documents à un officier du Département d’investigation criminelle (CID).

Il est reproché à Yang Kaiheng et à Ai Takagi, un Singapourien de 26 ans et une Australienne âgée de 22 ans, d’avoir publié sur le site TRS des articles qui renforceraient « la rancœur et l’hostilité entre les groupes ethniques à Singapour, particulièrement entre les Indiens de Singapour et les Philippins résidant dans la Cité-État ». Les faits intervenus entre octobre 2013 et février 2015 relèvent du Sedition Act.

Yang et Takagi sont responsables de la création, du développement, de la maintenance et du contenu publié sur le site internet TRS. Le 4 février dernier un article publié en ligne affirmait qu’un face-à-face entre la police et une partie des personnes présentes lors de la procession de Thaipusam avait été déclenché par une famille de Philippins qui se serait plainte du bruit causé par les tambours qui dérangeait leurs enfants durant la cérémonie. Le contributeur de cet article déclara plus tard sur un autre site internet que cette famille philippine n’avait en réalité pas été impliquée dans les débordements autour de la procession.

Un autre chef d’accusation visait l’article « Exclusif : le meurtrier des chiots dans l’industrie médicale emploie principalement des étrangers. » Cet article affirmait que cette entreprise « emploie davantage d’étrangers que de citoyens de Singapour » et lui reprochait de ne pas « considérer équitablement les Singapouriens ».

Takagi aurait de manière mensongère attribué cet article à un individu dénommé « Farhan ».

Le 26 mars Yang et Takagi auraient également refusé de transmettre des documents demandés par la police, notamment ceux concernant les revenus issus de la publicité sur leur site internet.

La caution a été fixée 20 000 dollars US pour chacun d’eux. La session précédant le procès est prévue le 12 mai. Sous le Sedition Act, le couple encourt une amende pouvant aller jusqu’à 5 000 dollars singapouriens ou une peine de prison allant jusqu’à 3 ans ; les deux peines pouvant être cumulées si les accusés sont reconnus coupables du premier délit. Concernant l’accusation relevant du droit pénal, ils risquent un mois de prison, ou une amende de 1 5000 dollars singapouriens, les deux pouvant aussi se cumuler.

Traduction : François Vezier
Source (/The Online Citizen): The Real Singapore duo charged with 7 counts of sedition

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.