AlterAsia

Société civile

Séra, artiste franco-cambodgien, érige un mémorial à Phnom Penh

« À CEUX QUI NE SONT PLUS LÀ »

Pour commémorer les 40 ans de la chute de Phnom Penh, SÉRA, artiste, témoin et passeur de mémoire, conçoit une œuvre monumentale et mémorielle en hommage aux victimes du génocide cambodgien.
 
Artiste singulier, Séra est un peintre et sculpteur franco-cambodgien. Il est né à Phnom Penh en 1961. C’est en avril 1975 qu’il voit sa vie et celle du peuple khmer basculer en assistant à la prise de Phnom Penh par les Khmers rouges. Il a 13 ans. Alors qu’avec sa famille ils trouvent un ultime refuge dans l’enceinte de l’ambassade de France, des milliers d’autres entament leur long périple vers un avenir incertain et souvent tragique dans les campagnes du nord du Cambodge. Leur exode en masse, forcé et encadré par les Khmers rouges, a durablement affecté l’esprit de l’homme et de l’artiste. Sa famille sera expulsée du pays à l’exception de son père, qui, contraint de rester au Cambodge sera victime des Khmers rouges comme près de deux millions de ses compatriotes. 

Depuis, Séra porte intimement en lui l’histoire de la tragédie cambodgienne et 40 ans après ces événements, va réaliser, sculpter et ériger devant l’ambassade de France un mémorial sculptural et monumental consacré « À ceux qui ne sont plus là ».
 
Ce projet artistique et mémoriel prolonge l’engagement et la réflexion de l’artiste quant à la mémoire du génocide cambodgien et son impossible représentation. Son intention est d’offrir à la ville de Phnom Penh et à ses habitants un mémorial qui sera la première commémoration dans l’espace public de cet événement précis de l’histoire contemporaine du Cambodge : le 17 avril 1975.

Le Mémorial est notablement reconnu par le CETC (Chambres Extraordinaires au sein des Tribunaux Cambodgiens) comme une réparation officielle pour les victimes des Khmers rouges.*

Cette initiative répond à l’attente des parties civiles au procès des dirigeants Khmers rouges actuellement en cours, et des nombreux groupes internationaux œuvrant pour la justice.
Ce projet est mis en œuvre par l’artiste en partenariat avec les associations Anou’savry Thom (La Grande Mémoire) en France et Anvaya au Cambodge. Il bénéficie d’ores et déjà du soutien du Ministère des Affaires Étrangères, de l’Ambassade de France à Phnom Penh et de l’assemblée nationale (groupe d’amitié France Cambodge). Malgré ces aides publiques, une levée de fonds est toujours en cours pour finaliser et internationaliser le projet.
 
Cette œuvre, conçue comme un « lieu de mémoire » et de recueillement pour tous ceux qui souhaitent honorer leurs disparus, rendra hommage aux victimes afin que nul n’oublie cet épisode inaugural du génocide cambodgien. Plutôt que de réitérer l’horreur de ces jours sombres, ce mémorial invitera le passant à la compassion. L’artiste aspire à ce que le monument procure un sentiment d’empathie profonde et de réconciliation; une invitation à faire la paix avec soi-même et à se tourner vers un futur plus serein sans jamais, jamais, oublier le passé.
 
Elle devait être inaugurée dans la ville de Phnom Penh le 17 avril 2015 et constituer un événement historique au Cambodge. Un ensemble de contraintes financières et logistiques à amener l’artiste à reporter la date d’inauguration à une date ultérieure courant 2015. L’exposition sera visible jusqu’en octobre 2015.
 
Avec le soutien de l’association Anou’ savry thom, La grande mémoire,
en collaboration avec le ministère de l’Education et le Centre de documentation du Cambodge (DCCAM).
 
En attendant que soit érigé le monument, le collectif qui s’est formé pour faire exister cette place mémorielle, constitué des artistes Séra, Julianne Sibiski et du documentariste Adrien Génoudet, présente un ensemble de créations plastiques et picturales inédits. 11 peintures monumentales, 3 installations sculpturale et vidéo pour commémorer symboliquement la chute de Phnom Penh et rendre un premier hommage à ceux qui ne sont plus là depuis 40 ans.

CONTACT PRESSE :
Julianne SIBISKI
anousavrythom@gmail.com

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.