AlterAsia

Politique

Cambodge : de nouveaux demandeurs d’asile Montagnards passent par le Ratanakkiri

Selon l’ONU et l’ONG ADHOC (Association pour les droits de l’Homme et le développement au Cambodge), après plus d’un mois sans nouvelles des Montagnards, un groupe de 11 personnes serait arrivé dans la province de Ratanakkiri, dans la nuit du dimanche 5 avril.

D’après Chhay Thyn, coordinateur provincial d’ADHOC, des habitants lui auraient confirmé l’arrivée des Montagnards au district d’Andong Meas, peu avant minuit. “J’en ai déjà informé les Nations Unies” poursuit il. Une démarche confirmée par Mme Wan-Hea Lee, la représentante du Haut commissariat aux droits de l’homme des Nations Unies. “ Nous avons entendu des témoignages analogues et ces informations nous semblent crédibles” a-t-elle ajouté.

Un villageois Jarai d’Andong Meas a déclaré sous couvert d’anonymat car inquiet des représailles gouvernementales (les Vietnamiens Jarai sont considérés comme appartenant à l’ethnie des Montagnards, ndlt) -, avoir vu un groupe de 10 hommes et une femme près de sa maison dans la soirée de dimanche.
“Ils m’ont raconté s’être enfuis du Vietnam parce qu’ils sont chrétiens et que le pouvoir en place menace de les tuer pour cela.

“Ils m’ont tous supplié de leur venir en aide et m’ont dit qu’ils se feraient tués si je refusais”. Il ajoute que les Montagnards sont actuellement cachés dans la jungle de la région. “Cette nuit, je vais leur apporter 30 boîtes de riz à cuire, il leur a fallu 5 jours pour venir du Vietnam, sans aucune nourriture”.

Un autre villageois Jarai de la localité, qui a secouru plus de 90 Montagnards demandeurs d’asile arrivés au Ratanakkiri depuis le mois d’octobre raconte que plusieurs habitants de la zone où se cachent les 11 réfugiés ne veulent pas les voir rester dans la région car “ils ne veulent pas être inquiétés par la police”.

Uy Bol, chef adjoint de la police d’Andong Meas, affirme ne pas être au courant de l’arrivée du groupe et estime impossible qu’ils aient pu entrer sans que ses services en aient eu connaissance. “De nombreuses forces de police sont mobilisées, je ne pense pas qu’il leur soit possible de traverser la région”, a-t-il ajouté.

Au début du mois d’octobre, de nombreux Montagnards ont gagné le Cambodge, traversant la province de Ratanakkiri. La plupart ont invoqué les persécutions politiques et religieuses du gouvernement de leur pays. Sur quelque 90 réfugiés entrés au Cambodge depuis le mois d’octobre seulement 24 sont arrivés à Phnom Penh. Le mois dernier le ministre de l’Intérieur a accordé le statut de réfugié à 13 d’entre eux, les autres patientent encore. Des dizaines ont été reconduits vers le Vietnam.

Traduction : Michelle Boileau
Source (Aun Pheap et Chris Mueller/The Cambodia Daily) : Montagnard Asylum Seekers Resume Crossing Into Ratanakkiri

Sur le même sujet (AlterAsia)
Cambodge : les autorités empêchent l’ONU d’aider les Montagnards
Cambodge : la police renvoie 7 Montagnards vers le Vietnam

Print Friendly

Tagged ,

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.