AlterAsia

Société

Thaïlande : des étudiants de Khon Kaen s’opposent au plan de privatisation de leur université

universite_thailande
Des étudiants de l’une des plus grandes universités de Thaïlande ont déployé des banderoles contre le plan de privatisation de leur université.

Jeudi 9 avril, sur le campus universitaire, devant le Centre Alimentation et Services, une dizaine d’étudiants de l’Université de Khon Kaen, au nord-est de la Thaïlande, ont déployé des banderoles sur lesquelles on pouvait lire “opposition à la privatisation de l’université = opposition au coup d’Etat” et “Président + Assemblée Nationale Législative (LNA) + coup d’Etat = privatisation des universités” (photo ci-contre). Les étudiants qui tenaient ces banderoles ont également invité d’autres étudiants à rejoindre le mouvement contre le plan de privatisation de l’université.

Panupong Sritananuwat, l’un des étudiants participant à la manifestation, considère l’adoption de ce projet injuste : “Nous devons continuer à affirmer notre position contre la privatisation de l’université de Khon Kean par le Président [qui est aussi] membre de l’Assemblée Nationale Législative (NLA) et qui a lui-même rédigé, proposé le projet et levé la main [en soutien au projet de privatisation de l’université] au Parlement, ce qui est très injuste pour les étudiants de l’Université de Khon Kaen ».

“Nous allons continuer à organiser des activités symboliques afin d’attirer l’attention du public et d’encourager les étudiants qui sont contre cette privatisation mais n’ont pas encore pris la décision de rejoindre le mouvement d’opposition. Si les étudiants ne se battent pas pour leur université, alors qui le fera ? » a-t-il ajouté.

Début mars, le ministre de l’Education, l’amiral Narong Pittatanasai, a annoncé l’approbation par le cabinet des projets de loi de privatisation de l’Université Thammasat, le deuxième plus ancien institut d’enseignement supérieur de Thaïlande et de l’Université Khon Kaen, la plus ancienne et la plus grande université publique du nord-est de la Thailande.

Les lois modifieront le statut des deux universités d’institutions publiques en institutions privées sous contrôle de l’Etat. Une fois privatisées, les universités seront libres de gérer leurs propres revenus, d’embaucher du personnel et même d’investir.

Des plans de privatisation des universités publiques ont été présentés auparavant par de nombreuses administrations civiles. Mais les projets ont souvent été retirés en raison de la désapprobation populaire, principalement dirigée par des groupes d’étudiants.

Néanmoins, après le coup d’Etat en 2006, pas moins de sept grandes universités de Thaïlande, y compris l’Université Chulalongkorn, la plus ancienne du pays, et l’Université Mahidol, ont été privatisées à la hâte en 2007-2008 par une législature non élue.

Traduction : Edith Disdet
Source (editor2/Prachataï) : Khon Kaen students oppose junta’s university privatisation plan
Photo : Prachataï

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.