AlterAsia

Politique

Philippines : « depuis la tragédie de Mamasapano, le processus de paix est plus important que jamais »

09/03/2015 by AlterAsia in Gouvernance, Politique

mindanao

Chaque année, le Comité catholique contre la Faim et pour le Développement CCFD invite ses partenaires en provenance du monde entier. C’est l’occasion pour AlterAsia de rencontrer des acteurs de la société civile et de prendre des informations « du terrain ».
Interview avec M. Rodelio Necesito Ambangan, secrétaire général de Mindanao People’s Peace Movement* (MPPM).

AlterAsia : Quelle est la mission MPPM dans les pourparlers de paix actuels?
Rodelio Necesito Ambangan :
Nous sommes pour l’intégration des communautés indigènes dans le processus de paix entre le Front moro islamique de libération (MILF) et le gouvernement, et l’intégration de leurs droits dans la rédaction de la loi fondamentale permettant la création de la zone autonome du Bangsamoro. Nous voulons que cette loi soit inclusive. Pas seulement pour le peuple de Bangsamoro, mais pour l’ensemble de Mindanao. Concrètement, nous faisons du lobbying auprès du Congrès et du Sénat car dans les ébauches actuelles de la loi, il n’y a pas de pleine reconnaissance des droits des tribus sur leurs terres ancestrales. Elles ont encore besoin de faire délimiter et reconnaîre leur territoire.

A.A. : Récemment, une organisation a protesté contre le recrutement par l’armée de membres de populations indigènes. Ces dernières sont-elles donc divisées, de manière générale ?
R. N. A. :
Le recrutement se fait des deux côtés : l’armée, mais aussi la NPA (New People ‘s Army). C’est assez facile de les recruter, soit pour des raisons de sécurité, soit car la famille a besoin d’un salaire pour vivre. Ce qui me choque, c’est qu’en conséquence, ils se battent sur leurs terres ancestrales, alors que ces domaines sont des zones de paix !

A. A. : En quoi pensez-vous que la tragédie de Mamasapano, puisse freiner le processus de paix ?
R. N. A. :
Les événements de Mamasapano mettent en danger le processus de paix car ce dernier doit tenir un agenda précis et le Congrès est désormais occupé à mener l’enquête sur Mamasapano au lieu de travailler sur le texte de paix. Le Président Aquino avait donné un élan très fort mais des législateurs se sont déjà retirés du processus, depuis Mamasapano.Et le résultat de cette enquête va avoir un impact sur la force de la loi.
Mais ces événements sont aussi un appel au réveil. Ils montrent que l’accord de paix n’est pas encore acquis. D’autant que plusieurs organisations révolutionnaires ou terroristes n’en veulent pas. D’autes pensent que Mamasapano est un événement qui ne devrait pas être lié au processus de paix. Mais ces événements montrent au contraire au Congrès et au Sénat l’importance du processus de normalisation actuelle. Dans un contexte « normal », vous n’avez pas besoin d’être armé !

Céline Boileau
Photo : C.B.

* Rappel du CCFD : Le MMPM est une organisation qui regroupe des ONG/associations/organisations dans le but d’échanger, de créer un réseau et des alliances autour de la question des droits humains et de la construction d’une paix durable à Mindanao. Contrairement à de nombreuses organisations qui travaillent sur la construction de la paix à Mindanao, le MPPM a le souci d’inclure tous les acteurs de la société civile, c’est-à-dire les Moro, les « colons » de l’île de Luzon et des Vissayas (ces deux dernières catégories étant regroupées sous le nom de migrants) et les Lumad. Le MPPM joue le rôle de médiateur entre le Front moro islamique de libération (MILF) et le gouvernement afin de faciliter les négociations et la prise en compte des revendications des autres communautés. Mais il prend également le soin d’informer les communautés sur leurs droits (inscrit dans la loi IPRA pour les Lumad) et sur les agissements du gouvernement (accaparement de terres, exploitation illicite des entreprises) à travers des formations et séminaires.

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.