AlterAsia

Société civile

Garder les femmes et les enfants en bonne santé reste un défi en Indonésie

indonesie_mere_bebe

L’Indonésie a obtenu des résultats mitigés sur deux objectifs clefs du millénaire pour le développement (OMD) directement liés à la santé. Si elle est près du but pour l’objectif n°4 de réduction de la mortalité infantile – diminution de deux tiers des décès d’enfants de moins de cinq ans entre 1990 et 2015 -, ses résultats sur l’OMD n°5, qui vise à « améliorer la santé maternelle », sont moins bons. Les buts fixés pour ce cinquième OMD sont de réduire la mortalité maternelle de trois quart entre 1990 et 2015 et de garantir « un accès universel à la santé reproductive » d’ici 2015. En dépit de la baisse de la mortalité maternelle depuis 1990, il est peu probable que l’Indonésie atteigne cet objectif.

Pourquoi cette différence ? Une des explications réside dans les inégalités du système de santé indonésien. Il y a moins d’inégalités dans l’accès aux services de soins préventifs pour les enfants que dans l’accès des femmes aux soins durant la grossesse et l’accouchement. Le système de santé universel introduit récemment s’est partiellement attaqué aux problèmes de l’inégalité mais un an après sa mise en œuvre, on a du mal à savoir dans quelle mesure il sera efficace pour les résoudre. Ce qui est clair, c’est que pour que l’Indonésie continue de diminuer le nombre d’enfants et de femmes qui meurent, il faudra une meilleure coordination au sein du gouvernement.

Des succès inégaux

L’Indonésie a considérablement progressé en matière de santé de l’enfant et est très près de remplir l’objectif OMD en 2015. En 1990, presque dix enfants sur cent mourraient avant leur cinquième anniversaire. En 2012, ce chiffre était tombé à trois sur cent. En revanche, les progrès de l’Indonésie sur la réduction de la mortalité maternelle ont été moins bons. Malgré trente ans d’apports intensifs et le développement d’un système généralisé d’offre de soins en matière de santé génésique, le décès durant l’accouchement demeure un risque réel pour les femmes en Indonésie. En 1991, il y avait 390 décès maternels pour 100 000 naissances vivantes. Bien que ce chiffre ait été réduit de moitié à 190 en 2014, l’Indonésie reste au-dessus de l’objectif 2015 de 110 décès maternels pour 100 000 naissances vivantes.

Les progrès d’ensemble dans la réduction de la mortalité infantile sont le reflet des améliorations des programmes de santé de l’enfant. Le taux de vaccination a nettement progressé. Le taux de vaccination des enfants d’un an contre la rougeole est passé de 45 pour cent en 1991à 80 pour cent en 2012. De même, un nombre croissant d’enfants présentant des symptômes de pneumonie ont été vus par des agents de santé. Le traitement et la guérison des diarrhées sont également meilleurs. Environ deux tiers des enfants souffrant de diarrhée reçoivent maintenant une solution orale de réhydratation, davantage de liquides et une alimentation continue. Derrière la réduction de la mortalité infantile due aux diarrhées, on trouve également les améliorations dans l’eau et l’assainissement qui, en premier lieu, réduisent les risques pour les enfants de tomber malades.

Un obstacle à l’obtention d’un succès similaire sur les objectifs de mortalité maternelle a été la difficulté de mesurer le taux de mortalité. La mortalité maternelle est difficile à mesurer car elle se produit avec une fréquence faible. Il faut un grand nombre de données pour aboutir à des estimations fiables. Il est donc difficile d’obtenir des estimations fiables au niveau des provinces ou des districts. Malgré ces réserves, on pense que le taux de mortalité maternelle est de deux à trois fois plus élevé dans les provinces de l’Est de l’Indonésie que pour le reste du pays.

Print Friendly

Pages : 1 2 3

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.