AlterAsia

Environnement

Récif de Tubbataha, aux Philippines : l’indemnisation américaine insuffisante

Phlippines_uus_Guardian

« La marine américaine n’a pas seulement occasionné des dommages considérables sur notre site classé au patrimoine mondial, elle viole aussi clairement notre souveraineté et les lois des Philippines », rappellent les écologistes de l’Organisation Kalikasan PNE.

Le ministère des Affaires étrangères a annoncé le 20 janvier dernier, par communiqué, que le gouvernement américain avait versé 87 millions de pesos philippins (soit 1,97 millions de dollars) deux ans après que l’USS Guardian s’est échoué, le 17 janvier 2013, détruisant quelque 2345 m2 du récif corallien. Les groupes écologistes ont estimé qu’il faudrait des décennies pour que le récif retrouve son état initial.

Selon le groupe écologiste Réseau de la Population de Kalikasan pour l’environnement (Kalikasan PNE), le gouvernement Aquino a laissé le gouvernement américain « s’en tirer impunément » dans la destruction causée par le chasseur de mines américain du récif de Tubbataha, patrimoine mondial de l’Unesco situé dans la mer de Sulu (province de Palawan).

« Ladite compensation financière n’est pas suffisante pour acquitter les Etats-Unis de leurs engagements et exonérer la marine américaine pour le crime qu’elle a commis à Tubbataha », selon Clemente Bautista, coordinateur national de Kalikasan PNE. « La marine américaine n’a pas seulement occasionné des dommages considérables sur notre site classé au patrimoine mondial, elle a aussi violé notre souveraineté et les lois des Philippines ».

Une estimation 10 fois plus élevée

Sur la base de leur étude, les Etats-Unis devaient payer entre 17 et 27 millions de dollars pour réparer les dommages environnementaux dans le parc national: « La compensation de 2 millions de dollars est trop faible pour financer la réhabilitation et la protection du récif de Tubbataha ».

Le gouvernement n’a pas déposé plainte contre le personnel de la marine américaine impliqué dans l’échouement. Le 16 septembre 2014, la Cour Suprême a rejeté le writ de Kalikasan (recours spécial de la société civile pour protéger son environnement) déposée par les groupes environnementaux et l’évêque de Palawan, Mgr Pedro Arigo, contre les responsables militaires américains. Selon elle, ce n’était pas de sa compétence. Mais c’est bien elle qui a ordonné au gouvernement des États-Unis de payer les dommages.

« Vous ne pouvez pas simplement payer le fait que le personnel de l’USS Guardian devrait être tenu pénalement responsable alors qu’ils ont clairement violé les lois et règlements des Philippines », a déclaré Clemente Bautista. Il a ajouté que le gouvernement devrait encore affirmer sa compétence sur les négligences des hommes de l’armée américaine.

« En fin de compte, ces crimes contre l’environnement et ces purs manques de respect envers notre souveraineté persisteront aussi longtemps que l’application de l’Accord des Forces étrangères (VFA), l’Accord de coopération de défense renforcée, et d’autres accords militaires onéreux et unilatéraux continueront », conclut Clemente Bautista.

Traduction : Elodie Prenant
Source (Dee Ayroso / Bulatlat) 2M pay off by US : not enough for Tubbataha Damage
Crédit Photo : Loi Manalansan

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.