AlterAsia

Politique

Cambodge : les autorités empêchent l’ONU d’aider les Montagnards

onuLes autorités locales de Ratanakkiri empêchent le personnel de l’ONU de prendre contact avec une quarantaine de demandeurs d’asile Montagnards (une ethnie concentrée sur les Hauts plateaux du Vietnam, ndt) désormais cachés dans la province.

Selon les responsables locaux et l’ONG Adhoc, six nouveaux Montagnards ont franchi la frontière du nord du Vietnam mardi 17 février. Ils ont fui Hanoi et les persécutions consécutives à leurs pratiques religieuses et leur collaboration avec une organisation américaine de défense des droits des Montagnards.

Une équipe de 3 personnes de l’ONU récemment arrivée dans la région – et comptant bien ramener sains et saufs à Phnom Penh les 38 demandeurs d’asile en vue d’obtenir la reconnaissance de leur statut de réfugié – ont rencontré l’hostilité des responsables locaux.

“Ils n’ont la permission ni des autorités de la province, ni du ministre de l’Intérieur. Nous ne pouvons donc pas les laisser se déplacer à leur guise sur notre territoire. Je leur ai rappelé qu’avant toute entreprise, ils devaient respecter la loi Khmère et l’autorité locale du gouverneur de la province”, a déclaré le chef de la police du district de O’Yadaw.

Depuis l’arrivée des premiers Montagnards en novembre dernier, malgré tous les efforts de l’ONU visant à l’obtention de leur statut de réfugié, M. Savun, le gouverneur de la province, a toujours refusé de coopérer.

Wan-Hea Lee, la représentante au Cambodge du Haut Commissariat aux droits de l’homme (OHCHR) a révélé que l’équipe était maintenant coincée à Ratanakkiri. “Excepté pour quitter la province, la police interdit tout déplacement à la mission de l’OHCHR. Le gouverneur provincial reste sourd à toutes nos demandes de contact, a-t-elle précisé dans un courriel. Nous avons pris note et poursuivons le dialogue avec le ministre de l’Intérieur et les autorités de la province afin de trouver une solution aussi rapidement que possible”, a-t-elle ajouté.

M. Savun était injoignable.

D’après l’attachée de presse régionale du Haut Commissariat aux Réfugiés : sur les dizaines de Montagnards entrés dans le pays depuis le mois de novembre, 23 sont à Phnom Penh pour faire valoir la reconnaissance de leur statut de réfugié par le ministère de l’Intérieur : 13 Montagnards ont obtenu le statut de réfugié, 10 sont en attente d’enregistrement en tant que demandeurs d’asile”. Parallèlement, les 38 demandeurs d’asile de Ratanakkiri tentent d’empêcher les autorités de les renvoyer au Vietnam.

Un villageois Jarai dans le district d’Andong Meas, sous couvert d’anonymat par peur des représailles de l’administration, a déclaré que mercredi matin, affairé à la récolte du manioc, il avait pourchassé un nouvel arrivant : “Je ne souhaitais pas voir cet homme rester près de ma maison, j’avais peur que les autorités ne le trouve et m’arrête” a-t-il confessé. “Mais je lui ai donné un bol et quelques mesures de riz à cuisiner dans la forêt”.

Traductions : Michelle Boileau
Source (Aun Pheap et Colin Meyn/Cambodia Daily) : UN Hamstrung in Ratanakkiri as more Montagnards arrive

A lire aussi
L’exode des Montagnards du Centre-Vietnam vers le Cambodge s’accentue (Eglises d’Asie)

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.