AlterAsia

Société

Thaïlande : des comédiens condamnés pour crime de lèse-majesté

thailande_theatre_lese_majeste
 
La cour pénale a condamné deux comédiens militants à 5 ans de prison pour avoir participé à une pièce de théâtre politique, « La fiancée du loup ». comme les accusés ont plaidé coupable, les peines de prison ont été réduites de moitié, à deux ans et six mois.
 
La Cour avait initialement prévu la lecture du verdict à 13h30, lundi 23 février dernier. Après de longues semaines de campagne menées par des groupes de défense des droits de l’Homme, invitant la population à assister à la lecture du verdict dans l’après-midi, la Cour a décidé de lire le verdict plutôt le matin.

Environ 60 personnes se sont rassemblées dans la salle d’audience avant que la Cour ne lise le verdict vers 11h30. Des représentants des ambassades et des Nations-Unies y ont également assisté. La Cour a passé moins de 5 minutes à lire le verdict.
 
Le mois dernier, S. Patiwat, dit Bank et M. Pornthip, dit Golf, avaient plaidé coupable devant la Cour pour avoir participé à la pièce « La Fiancée du loup », jouée en octobre 2013 à l’université Thammasat de Bangkok pour commémorer le 40è anniversaire du soulèvement populaire du 14 octobre. Ils avaient également demandé à la Cour de suspendre leur peine de prison car ils n’avaient jamais commis de crimes auparavant. Cela leur a été refusé, du fait de la gravité de leur crime.

Condamnation d’un moyen d’expression pacifique

A la fin de l’audience, une dizaine de militants ont chanté Dao Hang Sattha, composé par Chit Phumisak, l’ancienne icône révolutionnaire des années 60. Ils ont également fait le salut de Hunger Games (avec 3 doigts tendus), symbole de résistance au coup d’Etat militaire.

Brad Adams, directeur de la division Asie de Human Rights Watch, a condamné le verdict : « L’emprisonnement des deux comédiens est encore un coup sérieux porté à la liberté d’expression en Thaïlande et une tâche sombre sur la réputation internationale déjà ternie de la Thaïlande. En promettant de protéger la monarchie, le Conseil national pour la paix et l’ordre (NCPO, nom officiel de la junte) renforce la traque contre les présumées actions et déclarations de lèse-majesté et poursuit ceux qui expriment leurs points de vue de manière pacifique, comme réaliser une pièce de théâtre, poster des commentaires en ligne ou faire un discours », a-t-il déclaré à l’issue de l’audience.

Patiwat est accusé de jouer dans la pièce, dont le sujet est axé sur un monarque fictif, le rôle d’un conseiller brahmane, alors que Pornthip a été accusé d’avoir monté la pièce. La pièce a été montée par d’anciens membres de la troupe aujourd’hui disparue Prakai Fai Karn Lakorn, qui était affiliée avec le groupe politique de gauche Prakai Fai.
 
Patiwat et Pornthip ont été arrêtés respectivement le 14 et 15 août 2014 et sont restés détenus depuis.
 
Pornthip, diplômée de la Faculté de Sciences Politiques à l’université Ramkhamhaeng, a co-fondé Prakai Fai Karn Lakorn en 2010. La troupe cherchait à rendre les arts du spectacle accessibles à tous. Leurs pièces parlaient de problèmes sociaux, d’inégalités et de politique. La troupe a été dissoute en 2012 suite à des différents entre les membres du groupe.

Photo : Elodie Prenant
Source (Editor1 / Prachatai) : Court sentences theater activists to 5 years in jail for lese majeste
Photo : Prachataï/Flickr
Aussi : Thaïlande: ils montent sur scène et finissent sous les verrous – RFI

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.