AlterAsia

Politique

La Malaisie ne serait plus un « hub » pour l’Etat islamique

La Malaisie semble avoir remporté une petite victoire contre les militants de l’État Islamique d’Irak et de Syrie (ISIS) cette semaine. Le pays ne serait désormais plus un point de transit pour le recrutement de combattants pour la Syrie…

Un recruteur de l’Etat Islamique en Syrie, qui se cache derrière ce pseudonyme de Abu Hub, l’aurait déjà signalé sur son site Internet : la Malaisie n’est désormais plus un pays sûr pour les Indonésiens souhaitant rejoindre la Syrie au vue de la répression contre les soldats de l’ISIS qui sévirait dans le pays.

En réponse à cet avertissement dont les propos ont été repris par le quotidien malaisien The Star, le député et inspecteur-général de la police en Malaisie Noor Rashid Ibrahim a déclaré dans le même journal que la division anti-terroriste du pays poursuivrait ses efforts pour traquer les éventuels combattants malais et étrangers afin d’empêcher l’ISIS de transformer la Malaisie en un hub pour l’Etat Islamique.

Malgré ces avancées, de nombreuses voix tirent la sonnette d’alarme : il ne s’agirait pas de crier victoire trop vite. L’alerte sur le site Internet ISIS pourrait bien être un piège pour amener les autorités malaises à relâcher leur vigilance, et les militants pourraient bien utiliser des routes alternatives pour se rendre dans les territoires contrôlés par l’ISIS et faire des arrêts à Brunei, à Hong Kong, en Chine et dans d’autres pays européens.

The Diplomat avait déjà fait état de la répression menée par les autorités malaisiennes sur les militants ISIS ces derniers mois, alertant de la menace des militants ISIS au sein du pays : tentative d’influence des partis politiques, forte capacité à lever des fonds, planification d’attentats contre les agences gouvernementales et volonté de faire de la Malaisie un point de transit privilégié.

Depuis février 2014, la division antiterroriste de Malaisie a officiellement établi l’arrestation de 51 suspects malais et d’un certain nombre de suspects indonésiens.

En dehors de la vague d’arrestations de ces derniers mois, la Malaisie devrait également introduire un nouvel Acte Antiterroriste dans les mois à venir pour renforcer le pouvoir des agences chargées de faire respecter la loi, dont les méthodes ont déjà suscité des inquiétudes de la part des organisations de droits de l’homme.

Résumé : Emeline Mainy
Source : The Diplomat

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.