AlterAsia

Politique

Les vendeurs ambulants, nouvelle force politique indonésienne ?

indonesie_vendeuse_rue_coco

L’Indonésie compte environ 20 millions de vendeurs ambulants. Ce segment de la population historiquement vulnérable, marginalisé et indésirable, voire menacé par le gouvernement ou le reste de la population est aujourd’hui en train d’acquérir une réelle force politique. Grâce à leur nombre important, les vendeurs ambulants ont la possibilité de se rassembler et de peser pour soutenir un candidat particulier, ce qui incite de plus en plus les partis politiques à soutenir leur cause.

Nation et région

En janvier 1993, la KPPKLY (Coopérative de la Communauté des Vendeurs Ambulants) a invité les représentants des vendeurs ambulants de l’ensemble de l’Indonésie à sa première Convention Nationale. A cette occasion a été fondée l’APKLI (Association des Vendeurs Ambulants Indonésiens), constituée de plusieurs organisations locales issues de tout le pays. L’APKLI a mis en place un comité central en charge d’élaborer un programme de travail qui s’inspire des initiatives politiques formulées lors des conventions nationales de l’association mais aussi lors des comités de province, de ville et de district. Chacun de ces comités réalise son propre programme de travail centré sur ses problématiques locales mais dont le contenu doit être compatible avec le programme et les politiques au niveau national. A l’époque de la création de l’association, l’APKLI DIY (APKLI de la Région Spéciale de Yogyakarta) était le seul comité local existant et ses activités ont été très limitées les premières années : il était difficile de rassembler les vendeurs ambulants de Yogyakarta qui constituaient un groupe hétérogène. Certains d’entre eux étaient par ailleurs suspicieux, soupçonnant l’APKLI d’être un organe créé par et pour le gouvernement.

En 2011, l’APKLI DIY a élu son nouveau dirigeant avec l’espoir de redynamiser l’organisation. Basri, l’heureux élu, a une longue expérience de travail aux côtés des organisations non-gouvernementales (ONG) : il a aidé à organiser le secteur informel dans la rue principale de Yogyakarta, Jalan Malioboro ; il a également dirigé le PKM (Organisation de Malioboro) et été membre spécial de l’équipe du Conseil Régional des Représentants du Peuple (DPRD). Sous son influence, les groupes de l’APKLI sont rapidement devenus actifs dans toute la région de Yogyakarta et ont commencé à recevoir un soutien financier du gouvernement provincial. En tant que coordinateur, l’APKLI DIY a apporté aux vendeurs ambulants du territoire l’opportunité de communiquer, de faire appel au gouvernement pour soutenir leurs initiatives et de solliciter l’avis d’un homme disposant d’un réseau et de connaissances à l’échelle de la province.

En 2012, conscient de la popularité croissante de l’APKLI auprès des vendeurs ambulants de tout le pays, le gouvernement central à fait un pari audacieux : il a célébré le vingtième anniversaire de l’APKLI et nommé Susilo Bambang Yudhoyono (SBY) « Père des Vendeurs Ambulants ». Cette action a continué de renforcer la popularité de l’APKLI auprès des vendeurs et des groupes locaux ont commencé à se former dans tout l’archipel. Cette reconnaissance de l’Etat a également changé significativement le statut et le quotidien des vendeurs ambulants.

Print Friendly

Flattr this!

Pages : 1 2 3

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.