AlterAsia

Politique

Fonds mondial contre le paludisme : l’enquête pour corruption présumée au Cambodge s’achève

paludisme_cambodge
Des fonctionnaires de la Brigade anti-corruption (Anti-Corruption Unit – ACU) se rendent aujourd’hui à Singapour pour “finaliser” l’enquête impliquant le ministère de la Santé dans une affaire de corruption rendue publique l’an dernier par le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, a déclaré ce mercredi 26 novembre le responsable.

La charge la plus acccablante dénoncée par l’enquête du Fonds mondial révèle que les fonctionnaires du Centre national pour la parasitologie, l’entomologie et le contrôle du paludisme (National Center for Parasitology, Entomology and Malaria Control – CNM) se sont entendus avec des fabricants étrangers de moustiquaires pour détourner les fonds destinés à la lutte contre la malaria.

Selon le rapport, en 2011 plus de 350 000 dollars de paiement illicites auraient été versés par la société suisse Vestergaard Frandsen et Sumitomo Chemical Singapore, à Duong Socheat, directeur du CNM – maintenant à la retraite – et près de 60000 dollars à son adjoint, afin de s’assurer l’obtention des contrats avec le Fonds mondial.

A la suite d’une réunion avec la Commission anti-corruption de l’Assemblée nationale ce mercredi 26 novembre, Om Yentieng (représentant du Cambodge à l’Association des nations de l’Asie du sud-est, ndt) – a précisé que l’ACU coopérait avec les fonctionnaires singapouriens pour mener l’enquête à son terme : “Demain nous enverrons nos enquêteurs à Singapour. L’enquête est en cours d’achèvement”, a-t-il précisé.

Om Yentieng a été embarrassé par la question des journalistes sur la durée de l’enquête étant donné qu’une grande partie du travail juridique avait déja été fait en amont par le Fonds mondial de lutte contre le paludisme : “une année, cela n’a pas demandé trop de temps” “vous déclarez qu’il y avait suffisamment des preuves, mais en êtes-vous certain ?” a t-il répondu.

Ieng Mouly, responsable du Comité de coordination pour le pays du Fonds mondial contre le paludisme, déclare ne pas avoir été informé des avancées de l’enquête et quant au sort de M. Socheat et ne s’est pas prononcé sur les poursuites légales éventuelles : “Tout ce que je sais c’est qu’il (M. Socheat) a distribué de l’argent pour rembourser (…). Mais j’ignore s’il y aura des poursuites, cela dépend de l’ACU”.

Traduction : Michelle Boileau
Source (Ouch Sony et Colin Meyn/Cambodia Daily) : Anti-graft chief says probe into Health minitry in final stage

Aussi : Le Cambodge détourne les fonds destinés à la lutte contre le paludisme, accuse le Fonds mondial (Cambodge Post)

Photo : Gates Foundation/Flickr

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.