AlterAsia

Culture

Zunar : « La police s’en prend désormais à mes lecteurs sur internet »

Poster-solidarity-Zunar

Zunar explique à Aliran ce qui s’est passé aujourd’hui au cours de son interrogatoire par la police, relatif à de possibles délits en rapport avec trois différentes lois.

« Aujourd’hui, j’ai été interrogé pendant environ 45 minutes par la police au sujet de ma nouvelle bande dessinée Komplot Penjarakan Anwar (Le complot pour emprisonner Anwar), au poste de police de Dang Wangi à Kuala Lumpur.

Je suis sous le coup d’une enquête criminelle qui relève de trois différentes lois :
La loi sur la presse imprimée et les publications
La loi sur la Sédition
Le code pénal

Deux rapports de police ont été rédigés à mon encontre, dans deux postes de police différents, au sujet de l’ouvrage. Au cours de l’interrogatoire, j’ai n’ai accepté de répondre à aucune de leur 27 questions.

Le dernier développement de l’enquête est que la police a demandé au portail de paiement en ligne qui gère les transactions relatives à mon livre de lui fournir la liste des clients qui ont acheté mes ouvrages sur mon site internet officiel zunar.my. L’email que m’a envoyé MOLPay Sbd Bhd affirme qu’ils ont reçu une lettre officielle de la police leur demandant de fournir la liste des clients.

« La police a envoyé une demande officielle à MOLPay Sdn Bhd de fournir les reçus de paiement en ligne des clients qui ont acheté le livre en question sur votre site internet www.zunar.my, et MOLPay n’a d’autre choix que de fournir les informations demandées » rapporte l’email de MOLPay.

La semaine dernière, trois de mes assistants ont été gardés en garde à vue pendant cinq heures pour avoir vendu mes livres. Plusieurs jours après, mon webmaster a également été convoqué par la police pour faire une déposition. »

Le contexte

Depuis longtemps Zunar est dans le viseur de la police et du ministère de l’Intérieur pour ses bandes dessinées qui porteraient soi-disant préjudice à l’ordre public. Plus de 400 exemplaires de ses livres ont été confisqués et cinq de ses livres – Perak Darul Kartun, 1 Funny Malaysia, Isu Dalam Kartun Vol. 1, 2 et 3 – ont été interdits par le Ministère de l’Intérieur de 2009 à 2010.

La détermination du gouvernement à persécuter Zunar s’est étendue aux imprimeurs, vendeurs et librairies partout dans le pays. Leurs locaux ont été perquisitionnés, et ils ont été sommés de ne plus imprimer ou livrer d’ouvrages de Zunar dans le futur.

En 2011, Zunar a reçu le Prix du Courage en Caricature politique de la part du Réseau International des Droits des Dessinateurs humoristiques, une ONG pour les droits des caricaturistes basée à Washington aux Etats-Unis. En Octobre 2014, l’un des ouvrages de Zunar, Pirate of the Carry-BN, a fait son entrée à la Bibliothèque du Congrès à Washington.

Zunar est le caricaturiste politique le plus connu en Malaisie.

Traduction : Louise de Nève
Source (Aliran) : Zunar now police targeting online customers

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.