AlterAsia

Environnement

Thaïlande : une marche contre l’accaparement des terres interrompue par l’armée

30247362-01_big

Les militaires ont arrêté quatre personnes ce dimanche 9 novembre, dont Prapart Pintobtang, politologue de l’Université Chulalongkorn de Bangkok, l’un des organisteurs d’une marche contre la politique de la junte d’appropriation de zones protégées, qui affecte fortement les villageois.

Après 50 mètres de marche au départ du temple Suan Dok dans le centre de Chiang Mai, l’armée a arrêté quatre manifestants et les a emmenés dans un véhicule de patrouille. Ils ont été relâchés 30 minutes plus tard. L’armée a promis une rencontre avec le ministre des Ressources naturelles et de l’Environnement pour discuter du problème.

L’activité avortée, organisée par la Fédération des agriculteurs du Nord, avait pour but de réunir les manifestants dans une marche allant de Chiang Mai à Bangkok. L’objectif premier visait à sensibiliser la population sur l’expulsion de milliers de villageois hors des aires protégées, sur lesquelles ils pratiquaient l’agriculture. Le deuxième exhortait la junte d’abolir sa politique de “retour en forêt”.

L’armée surveillait et suivait le groupe depuis dimanche matin, lorsque les militants ont commencé à se rassembler devant le monument Kruba Srivichai, avant de se diriger vers le temple Suan Dok, où le professeur Prapart donnait une conférence sur les “30 ans d’échec de la réforme agraire en Thaïlande”. Vers midi, l’armée a tenté de négocier avec les organisateurs du mouvement pour arrêter la manifestation, mais ils ont tenu tête et ont continué.

Aux environs de 13 heures, un premier groupe de quatre militants a commencé la marche, mais a été arrêté par les militaires. Un deuxième groupe, dont faisait parti Prapart, a été également arrêté 10 minutes plus tard.

Les quatre premiers activistes ont été libérés vers 13h30. L’armée a promis que ML Panadda Diskul, délégué auprès du Cabinet du Premier Ministre, et Gen Dapong Rattanasuwan, ministre des Ressources naturelles et de l’Environnement, viendraient débattre de la question à Chiang Mai.

La déclaration de la Fédération des agriculteurs du Nord, publiée dimanche dernier, a critiqué la junte pour son traitement injuste des villageois, en particulier dans sa politique forestière.

Traduction : Aliénor Simon
Source (Prachataï): Military detains Chula academic, land rights activists in Chiang Mai after attempted rally

Photo : DR/The Nation

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.