AlterAsia

Environnement

Une quarantaine de villageois karens poursuivis pour exploitation illégale des forêts

karens-bois_thailande

Le tribunal correctionnel a condamné 39 villageois karen pakayaw pour exploitation et empiètement illégal des forêts, avec des peines allant de l’amende à l’emprisonnement. Cette action musclée de la junte – en vue de protéger l’espace forestier du pays – est considérée comme la première grande poursuite contre de soi-disant « envahisseurs ».

Mercredi dernier au matin, le tribunal de Mae Sariang dans la province septentrionale de Mae Hong Son a condamné 24 villageois karen pakayaw pour déforestation illégale et un autre villageois à sept ans d’emprisonnement. Quinze autres personnes ont dû faire face à de pareilles accusations et ont été condamnées à payer une amende allant de 10 000 à 20 000 bahts. Parmi les quinze autres villageois, deux sont morts avant la lecture du verdict.

Les 39 karens pakayaw – résidant dans le district de Tung Pa Ka dans la province de Mae Hong Son – ont été arrêtés par l’armée le 4 mai dernier. Ils ont été inculpés le 28 août par le procureur du district de Mae Sariang pour empiètement et exploitation forestière d’une zone protégée.

Selon le Département Royal forestier, les villageois karens étaient en train de couper du bois dans une aire protégée à des fins commerciales. Les karens ont cependant déclaré ne l’utiliser que pour rénover et construire leurs habitations au sein de la communauté.

Depuis que le Conseil National pour la Paix et l’ordre de la junte a mis en place le décret 64/2014 le 14 juin dernier afin de prendre des mesures légales contre les envahisseurs dans les forêts protégées, beaucoup de minorités ethniques et d’autres populations thaïes marginalisées, vivant dans ces zones, sont inquiètes pour leur avenir.

Le 24 juillet dernier, trois familles karen pakayaw vivant dans le parc national Mae Ngao de Ma Hong Son se sont retrouvé démunies après la confiscation de trois parcelles de terres agricoles familiales par le Département Royal forestier.

Traduction : Aliénor Simon
Source (Prachataï) : About 40 Karens prosecuted for forest encroachment
Photo : Des officiers militaires en train de confisquer des planches de bois qui, selon les revendications des villageois dans le sanctuaire animalier de Dong Yai – province de Buriram dans le nord de la Thaïlande -, devaient être utilisées pour construire leurs maisons. Les autorités estiment toutefois que les villageois ont coupé le bois pour le vendre.

Lire aussi : Thaïlande : la minorité karen se plaint du « retour en forêt » de la junte

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.