AlterAsia

Environnement

Thaïlande : la minorité karen se plaint du « retour en forêt » de la junte

thailande-foret-junte-accaprement

Après avoir été menacés par la politique de la junte pour récupérer les terres du parc national, les villageois Karen qui vivent dans la forêt depuis des générations ont déposé une plainte auprès des autorités pour arrêter la confiscation de leurs terres.

Environ une soixantaine de représentants de la minorité ethnique karen de Mae Hong Son, province montagneuse du Nord, ont déposé une plainte mardi dernier au Centre Damrongtham – un organisme créé par le ministère de l’Intérieur afin de recevoir diverses plaintes – pour demander une révision de la politique de la junte concernant la protection des forêts.

Ces communautés karen – constituées principalement par de nombreux paysans sans terre -, ainsi que d’autres communautés minoritaires du pays ont été touchées par le décret 64/2557 du Conseil national de la junte pour la paix et le maintien de l’ordre (CNPO), stipulant la mise en application de mesures juridiques par les autorités pour empêcher l’accaparement des parcs nationaux.

Bien que les tribus karens n’aient jamais été légalement autorisées à s’installer dans les zones protégées, il est connu que leurs moyens de subsistance traditionnels dépendent de la forêt. Le Département royal des forêts (DRF) a donc empêché leur expulsion de la forêt. Toutefois, ceci a changé après l’annonce d’une nouvelle politique de conservation des aires protégées par la junte.

Selon Tawee Paitaimongkolboon, chef karen pakakayaw du village de Mae Ngao dans la province Mae Hong Son, trois parcelles de terres de son village ont été récupérées par le DRF le 23 septembre et trois familles ont été laissées sans ressource. Beaucoup d’autres villageois karen craignent désormais d’être eux aussi expulsés de leurs terres.

Les représentants karen indiquent dans la pétition que les autorités devraient également porter leur attention sur les capitalistes et le gouvernement qui ont fait illégalement usage de terres du parc national pour pratiquer la monoculture en vue de profit, contrairement aux karens qui pratiquaient une agriculture durable à transmettre aux générations futures.

Après le dépôt de plainte mardi dernier, un débat a eu lieu entre les représentants karen et le gouverneur de la province Mae Hong Son, Kamthon Thawonsathit. Le gouverneur a promis aux karen qu’un comité composé de représentants du gouvernement et de représentants karen serait mis en place pour trouver des solutions au problème, mais aucun calendrier n’a été fixé.

Traduction : Aliénor Simon
Source (Prachataï) : Karen minority complains on junta’s ‘return forest’ policy
Photo : 2,4 hectares de terres agricoles cultivées par les karen, confisquées par le DRF. Le panneau posé par les autorités indique que cette parcelle de terrain a été confisquée et que personne ne peut en réclamer la propriété depuis le 24 juillet 2014. DR.

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.