AlterAsia

Environnement

Philippines : les agriculteurs dénoncent l’échec de 42 ans de réforme foncière

philippines_agriculteurs_manifestation

Plusieurs milliers d’agriculteurs en provenance des provinces autour de Manille ont défilé sur le Pont Chino Roces ce mardi 21 octobre pour exprimer leur colère à l’égard du « pseudo programme de réforme agraire » du gouvernement.

Le 21 octobre marque la 42e année du décret présidentiel n°27, de la Loi sur la réforme agraire, distribuant des certificats d’exploitation aux fermiers. Selon Romy Cayao, président de KMP, les agriculteurs restent pourtant sans terre, malgré le Programme global de la réforme agraire (Carp) sous la présidence de Corazon Aquino et l’Extension des réformes (Carper) sous la présidence de Gloria Arroyo : « À l’heure actuelle, les certificats d’attribution de la propriété des terres aux agriculteurs (Cloa), les certificats de cession immobilière (CLT) et les brevets d’émancipation (EP) ont tous été annulés. Le Programme de réforme agraire du gouvernement actuel ne fait qu’accélérer l’accaparement des terres par de grandes sociétés telles que Manila South Coast Development de Henry Sy ».

Il a cité le projet de route Nasugbu-Magallanes qui menace l’Hacienda Looc (8600 hectares), dans Nasugbu (Batangas). Les Certificats d’attribution aux agriculteurs (CLOA) n’étant pas reconnus par le gouvernement local et le ministère de la Réforme agraire.

« Les agriculteurs ne bénéficient pas du programme de réforme agraire du gouvernement. Pire, les forces de sécurité de l’Etat sont utilisées pour protéger les grands propriétaires terriens sur une terre qui ne leur appartient pas », ajoutant que l’armée et l’armée privée de Henry Sy avaient été déployées sur les terres de l’Hacienda Looc. En avril dernier, le porte-parole de Umalpas-Ka (organisation en faveur des droits des agriculteurs d’Hacinda Looc), et sa famille, avaient aussi été détenus par l’armée pendant un mois.

Les agriculteurs de Tungkong Mangga à San Jose Del Monte (Bulacan), ont également critiqué la militarisation qui entoure le projet MRT-7. Selon KMP, plus de 300 hectares de terres agricoles productives seront affectées par ce projet, dont le promoteur principal est la LRT Universal Corporation (ULC), un consortium de San Miguel Corporation, présidé par Cojuangco et le Groupe Zamora.

Ils manifestent également contre la propriété d’immenses territoires par des entreprises étrangères, qui n’investissent pas dans l’économie locale, comme les plantations de bananes et d’ananas de Del Monte, qui occupent plus de 100 000 hectares.

Ils appellent enfin à l’application d’une « Véritable réforme agraire, la Genuine Agrarian Reform Bill (Garb), élaborée par et pour les agriculteurs.

Source : Bulatlat
Photo : A. Umil/Bulatlat.com

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.