AlterAsia

Economie

Intégration de l’ASEAN : une approche pragmatique

asean

Une tribune de Takehiko Nakao, président de l’Asian Development Bank (ADB).

Il y a cinquante ans, tandis que l’intégration européenne se développait, une grande partie de l’Asie restait engluée dans la pauvreté.

Comme les pays de la région obtenaient leur l’ indépendance, l’identité nationale surpassait l’identité régionale. Un moyen d’assurer sa subsistance. Aujourd’hui l’Europe est bien intégrée, la zone euro essaie de requinquer l’économie d’après crise et de rétablir la stabilité financière.

L’Asie, de son côté, émerge depuis 10 ans comme un acteur économique mondial, ayant même résisté même la crise financière mondiale. L’intégration régionale en Asie se renforce et s’étend aussi, particulièrement dans les domaines du commerce et de l’investissement.

L’Asie Orientale a également expérimenté la coopération régionale. En 2015, les 10 membres de l’ASEAN atteindront leur objectif d’une communauté économique même si elle est encore loin de constituer un groupe économique homogène.

En outre, la réponse à la crise financière asiatique de 1997 à 1998 a donné naissance au dialogue de Chiang Mai de l’Asean+3, (l’Asean associée à la Chine, au Japon et à la Corée du Sud ). Cette “Initiative de Multilatéralisation” a été dotée d’un financement de 240 milliards de dollars et un Bureau de surveillance macroéconomique a été mis en place.

L’Asean+3 a également oeuvré à l’Initiative des Marches obligataires d’Asie afin d’élargir et d’approfondir le marché de la dette de la région comme alternative à la souveraineté du crédit bancaire. L’ADB a soutenu activement ces initiatives, ainsi que la promotion d’une idée de coopération régionale dans la Région du Grand Mekong, de l’Asie du Sud , de l’Asie Centrale et des Iles du Pacifique.

Modèle européen

Il est peut être utile de mettre en évidence les différences entre le régionalisme asiatique et l’Europe. L’intégration de l’Asie a été plus largement axée sur les marchés extérieurs et la faiblesse des institutions. En revanche l’intégration européenne, que ce soit concernant l’euro ou l’Union Européenne continue d’ évoluer autant par choix politique qu’en fonction des marchés. C’est une institution lourde. L’intégration asiatique est, elle, moins légaliste et plus collégiale. Elle fonctionne pourtant de manière efficace et pour plusieurs raisons.

Premièrement, dans le cadre de la coopération régionale asiatique, la liaison “physique” entre les pays s’est accrue via les routes transfrontalières, le chemin de fer et l’électrification. D’énormes projets hydroélectriques au Laos fournissant de l’énergie aux pays voisins sont devenus possibles grâce à la confiance entre les pays, consolidée par l’Initiative de la Région du Grand Mekong.
Une meilleure connexion entre les surplus énergétiques de l’Asie Centrale et les déficits des pays du sud de l’Asie, avec des projets de gazoduc soutenus par l’ADB, aurait un impact énorme sur le développement.

Les grandes autoroutes reliant l’Asie de l’est en passant par l’Asie Centrale et l’Asie du Sud augmenteront les débouchés commerciaux non seulement au sein de la région mais aussi avec les autres régions du monde, permettant d’intégrer les réseaux de production mondiaux.
Une approche pragmatique des projets conduits conjointement, pourrait s’organiser dans l’avenir, et donner naissance à des sociétés régionales de chemins de fer ou à des centres de coordination pour l’électricité.

Deuxièmement, l’ouverture au commerce et aux investissements régionaux tels que la Communauté Economique de l’Asean a eu des avantages évidents. Les tarifs douaniers ont été réduits, les lois sur les investissements simplifiées. L’engagement vis à vis de l’économie mondiale – et des pays voisins est essentiel pour parvenir à une croissance forte et soutenue. Le commerce intra asiatique est passé de 40% en 1990 à 50% aujourd’hui. Les investissements directs étrangers ont aussi augmenté et sont maintenant proches de 60%.

Print Friendly

Flattr this!

Pages : 1 2

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.