AlterAsia

Economie

Le Cambodge promet des normes dans le secteur de la construction

travailleurs-cambodgiens-batiment

Invités par la Chambre de Commerce Européenne à une conférence sur l’industrie, ce mercredi à Phnom Penh, les experts ont déclaré que le boom de l’immobilier au Cambodge souffre d’un manque de lois et de réglementations qui entravent l’investissement des promoteurs européens largement absents du pays.

Simon Griffiths, directeur général de la société de conseil en immobilier d’entreprise CB Richard Ellis, explique que l’immobilier a connu une transformation majeure au cours des cinq dernières années, grâce aux lois favorables à l’accès à la propriété par les étrangers et à une économie prospère.

Selon lui, de nombreux investissements sont en cours. “En 2013, je pouvais nommer tous les condominiums (résidences avec services). A l’horizon de 2014, 2015 et plus, il m’est impossible de suivre les nouveaux projets”. Alors qu’en 2009 il n’y avait pratiquement pas de condominiums à Phnom Penh, d’ici à 2017 il devrait y en avoir plus de 5000, a-t-il estimé.

« Il y a un véritable ‘boom’ de la construction, ce qui constitue une opportunité très intéressante dans les domaines des condominiums et du secteur résidentiel ».

Selon le ministère de l’Aménagement du territoire, le montant des investissements approuvés pour le secteur de la construction a totalisé 2,8 milliards de dollars en 2013, soit une augmentation de 31% par rapport à 2012.

Mais la majeure partie de ces investissements émane des pays asiatiques. L’Europe n’y participe que pour une petite part. Selon Guillaume Massin, directeur général du cabinet d’avocats DFDL, les investisseurs européens hésitent à transférer leur entreprise au Cambodge tant que la réglementation de construction n’aura pas un niveau acceptable.

“Au Cambodge, les lois et les réglementations ne sont pas encore harmonisées. Elles restent incomplètes ou tout simplement ne sont pas appliquées.

“Le manque de confiance des promoteurs vient de l’absence de règles et de normes. Les normes sont le sésame pour les investisseurs et promoteurs européens”, a-t-il expliqué.

Le secrétaire d’Etat à l’Aménagement du territoire a annoncé qu’une loi sur la responsabilité des entreprises de construction en cas d’accidents, serait élaborée avant la fin de l’année.

“Parce qu’ils sont expérimentés dans le domaine de la construction et qu’ils doivent affronter des risques tels que les effondrements de bâtiments, les incendies et les accidents du travail, les promoteurs européens qui souhaitent investir dans le pays sont très attentifs aux lois (…). Actuellement, les entreprises européennes investissent peu. Nous devons établir des lois si nous souhaitons les voir venir. Sinon elles ne viendront pas”, a-t-il conclu.

Traduction : Michelle Boileau
Source (Kang Sothear et George Styllis/Cambodia Daily): Lack of construction regulations a concern
Photo : ILO in Asia and the Pacific / Flickr

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.