AlterAsia

Environnement

Philippines : les familles relogées par le gouvernement touchées par le typhon

28/09/2014 by AlterAsia in Climat, Environnement

kasiglahan-village-philippines

Les maisons du village de Kasiglahan ont presque toutes disparu sous le déluge du dernier typhon Mario, au mois de septembre, affectant près de 2 000 ménages. Or, le village de Kasiglahan est une zone de relogement définie par le gouvernement.

Les résidents ont abandonné leurs maisons et trouvé refuge dans différentes salles polyvalentes. Ces victimes sont d’anciens résidents de communautés urbaines pauvres dont les maisons ont été démolies, soit pour faire place à de grandes entreprises comme dans le quartier des affaires de Quezon City, soit parce qu’elles étaient situées dans ce qu’on appelle les «zones de danger» (proches des cours d’eau).

Ce typhon n’est pas le premier à apporter d’importantes inondations dans le village de Kasiglahan. Des glissements de terrain ont déjà été signalés et le système de drainage n’a pas été correctement conçu. Au cours de la mousson de 2012, des résidents avaient abandonné leurs maisons et négocié avec les représentants de l’Office national du logement pour être transférés dans des logements plus neufs, dans une région non touchée par les inondations.

Certaines organisations mettent également en avant la corruption au sein du gouvernement, au nom de l’aide à la pauvreté. Un fonds (Informal Settler Fund, ISF) de 1,12 million de dollars est destiné à financer le relogement de familles qui vivent dans les «zones de danger». Mais les sites de relogement sont tous situés hors de la ville, contrairement à ce qui était prévu etmalgré les rapports qui précisent que ces sites ne sont pas pérennes.

Fait inhabituel, cette année des roches et du sable étaient dans l’eau amenée par le typhon en raison des activités d’extraction à proximité du village.

Résumé par : Céline Boileau
Source : Bulatlat
Photo : le village de Kasiglahan aprèsles inondations de 2012. DR.

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.