AlterAsia

Environnement

Cambodge : arrestation de manifestants contre le barrage de Stung Chhay Areng

manifestion-chong

Une dizaine de militants écologistes, dont le ressortissant espagnol Alex Gonzalez-Davidson, co-fondateur de l’ONG Mother Nature (Mère Nature), ont été arrêtés dans la province de Koh Kong. Ils empêchaient le passage d’un convoi des autorités locales en route pour visiter la communauté ethnique Chong dans la Vallée d’ARENG. Ces villageois s’opposent à un projet de barrage hydro-électrique qui engloutirait des terres ancestrales ainsi que l’habitat de la faune locale.

Le chef de la police, M. Nhem Dara a confirmé l’arrestation temporaire d’Alex Gonzalez Davidson : “Nous avons arrêté Alex pour défaut de papiers d’identité – en temps qu’étranger il n’avait pas à empêcher les autorités de se rendre chez les villageois”. Il confirme que lundi soir 9 militants étaient encore détenus au quartier général de la police de Koh Kong, mais que Mr Gonzalez-Davidson avait été relâché dans la journée. “Après interrogatoire, l’infraction a été qualifiée de mineure, Alex a reconnu son erreur, et présenté ses excuses au gouverneur de la province”, a-t-il précisé.

Phon Luvirak, gouverneur adjoint de la province, a déclaré avoir été stoppé à la tête d’une délégation de 25 officiels désirant s’entretenir avec les familles Chong. Ces dernières veulent l’annulation du projet du barrage. “La voiture d’Alex Ganzalez-Davidson obstruait la route. Les familles nous ont accusés de déforester et de trahir le pays, puis elles nous ont demandé nos laissez-passer. Je leur ai répondu que j’étais le gouverneur adjoint de la province, que nous venions au devant des villageois pour trouver avec eux une solution à ce projet de barrage”.

Nous n’avons pas pu contacter Alex Gonzalez-Davidson. M. Heng Sannang, l’un des adhérents de Mère nature présent au moment où la police aidait le gouvernement à passer, a précisé qu’il avait quitté les lieux avant les arrestations, pour assurer sa sécurité. Il précise que plus de 10 militants ont bien été arrêtés mais qu’il en ignore le nombre exact.

M. Kongchet le coordinateur de la ligue pour la promotion et la défense des droits de l’Homme au Cambodge (LICADHO), non présent sur les lieux de l’incident, déclare que parmi les militants arrêtés se trouvaient des membres de Mère Nature et de Khmer Youth Empire, une autre ONG qui soutient la cause des villageois de la vallée d’Areng. Selon lui, “les autorités prévenues au préalable de la présence du groupe de manifestants cherchaient juste un prétexte pour les arrêter”.

Déterminés à empêcher la construction du barrage hydro-électrique d’une puissance de 108 megawatts, les villageois et leurs partisans avaient déjà bloqué cette route il y a quelques mois. Le projet de construction, soutenu par le sénateur CPP Lao Meng Khin, est l’oeuvre de la société chinoise Sinohydro. Ce projet, s’il aboutissait, inonderait 20 000 hectares de terres et obligerait au relogement de 1 500 personnes.

Le mois dernier, environ 40 membres des ONG Mère Nature et Khmer Youth Empire se sont réunis afin de faire un tour de la ville à vélo et distribuer des tracts sur leur cause. La police les a empêchés de prendre le départ, car l’autorisation du rassemblement n’avait pas été déposée en mairie.

La détention d’Alex Gonzalez-Davidson lundi dernier a lieu quelques jours seulement après l’arrestation et la détention pendant une nuit, de M. Meg Fukuzawa un employé japonais-américain de Equitable Cambodia, une organisation de droit au logement. Ce dernier avait interviewé des villageois expulsés pour faire place à une plantation de canne à sucre thaïlandaise. Ce projet était cette fois-ci soutenu par Ly Yong Phat, sénateur du CPP.

Ces arrestations interviennent pendant un recensement national en cours qui a vu l’exclusion de dizaines de ressortissants étrangers, y compris des citoyens des États-Unis, de la Russie, d’Inde, de Chine et du Nigeria.

Traduction : Michelle Boileau
Source (Narim et Zsombor Peter/Cambodia Daily): Police arrest environmental activists in Koh Kong
Photo : Capture du documentaire de Kalyanee Mam (primée au Festival du Film de Sundance), « A threat to Cambodia’s sacred Forest »

Documentaire de Kalyanee Mam, « A threat to Cambodia’s sacred Forest » (6’40 »)

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.