AlterAsia

Environnement

Thaïlande : les deux points de vue qui s’affrontent sur le conflit des mines de Loei

mine_de_loei

La tension entre les villageois et l’exploitant minier Tungkum Co. Ltd a éclaté en septembre 2013 lorsque les villageois ont barricadé l’entrée de la mine et bloqué des camions qui traversaient leur village, transportant chacun 15 tonnes de déchets de cyanure.

Les villageois de six villages du district de Khao Luang de la province nord-est de Loei déclarent que depuis les 12 ans que l’exploitation minière d’or et de cuivre existe, ils n’ont cessé de souffrir de nombreux problèmes environnementaux. Le plus courante est la contamination des sources d’eau à partir de déchets de cyanure sur la montagne à Loei, où se trouve la mine. Selon le groupe, environ 3 700 villageois de 1000 familles ont souffert en buvant cette eau, dont un ancien travailleur de la mine, paralysé à la suite d’un empoisonnement.

Les villageois ont créé des comités de village (KRBK, « les gens qui aiment leur maison »). Ils exigent une indemnisation de la part de la société, qui rejette leur revandication. Selon elle, les produits chimiques sont présents naturellement dans cette zone à riches gisements minéraux.

Pour comprendre la situation, Prachataï a réalisé, en anglais, une interview croisée de Pornthip Hongchai, chef de village et membre de KRBK, et Wichai Cherdshewasart, membre du conseil d’administration de Tungkum et de Tongkah Harbour (la maison mère). Lire cette interview.

Résumé par : Céline Boileau
Source : Prachataï
Illustration : Une image contre l’exploitation minière par un étudiant de Ban Na Nong Bong.

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.