AlterAsia

Culture

Vietnam : Fermeture rapide de l’exposition sur la réforme agraire

expo-vietnam-agraire

Une exposition sur la politique d’aménagement du territoire post-Seconde Guerre mondiale a suscité l’indignation des internautes. Elle a rapidement été fermée.

Cette semaine à Hanoï, une exposition temporaire sur la réforme agraire de 1946-57 au Museum d’Histoire nationale du Vietnam a ravivé un ancien traumatisme national.

Le 5 septembre dernier, le site Internet du ministère de la Culture, du Tourisme et du Sport a publié une annonce selon laquelle le Museum d’Histoire présentait une exposition du 8 septembre au mois de décembre. Celle-ci devait rassembler des archives du gouvernement central, du Parti communiste et de différents musées provinciaux. D’après le Ministère, il s’agissait d’une exposition « riche en contenus historiques, de grande valeur et encore jamais été exposés ».

Or, un grand nombre de propriétaires terriens, grands, petits, bons, méchants, pro- ou anticommunistes, ont disparu au plus fort de la lutte des classes qui a suivi l’expulsion de la France de la moitié nord du Vietnam en 1954. Pendant 60 ans, des intellectuels hors du Vietnam et d’autres (très discrets) dans le pays même ont débattu du nombre de ces victimes.

Cette période est encore très vivace dans les souvenirs de quelques Vietnamiens. Deux d’entre eux, l’historien économique Dang Phong et, très récemment, le journaliste Tran Dinh, ont exprimé ouvertement leur opinion à ce sujet : d’inspiration idéologique, cette campagne de réforme agraire a été un échec total. Au moins 100 000 propriétaires terriens, voire le double ou le triple, ont été fusillés, décapités ou battus à mort par la foule populaire, poussée par les hauts responsables du Parti. Mais ces détails sanglants sont aujourd’hui oubliés des jeunes générations.

Les conservateurs du Museum d’Histoire nationale n’avaient aucunement l’intention d’éveiller des doutes sur la gestion correcte des affaires de cette époque lointaine. L’exposition a été créée pour « éduquer […] en particulier les jeunes à une compréhension plus juste et plus approfondie de la révolution agricole […] et pour renforcer la confiance et la fierté dans le Parti, le gouvernement et les exploits révolutionnaires du Peuple ».

C’était sans compter sur Internet.

Comme avec beaucoup d’autres nations, le monde chaotique et désordonné des informations, rumeurs et prises de position véhémentes en ligne a bloqué les efforts du régime pour contrôler l’opinion publique.

Cette initiative du Museum a causé sur Internet une marée de plaintes selon lesquelles le passé aurait été dissimulé. Des récits longtemps refoulés ont envahi la toile en témoignant de chaos, cruauté et injustice, en évoquant même des héros de la révolution comme Nguyen Thi Nam qui étaient eux-mêmes, accessoirement, des propriétaires terriens.

Print Friendly

Pages : 1 2

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.