AlterAsia

Economie

Les domestiques Birmanes, abusées, n’ont plus le droit de travailler à Singapour

domestique-singapour

En Birmanie, le gouvernement a suspendu le travail des domestiques à Singapour en raison des plaintes pour non paiement de salaires.

D’après la Fédération birmane des agences d’emploi à l’étranger (MOEAF), cette suspension temporaire sera en vigueur pendant cinq mois environ, jusqu’à la signature d’un accord avec les agences de travail dans Singapour.

En 2013, la fédération a enregistré un nombre croissant de domestiques ayant «fugué» de Singapour en raison de leur non-rémunération plusieurs mois durant. Elle précise toutefois que les victimes de violence étaient surtout des femmes qui s’étaient rendu à Singapour de manière illégale. 30 000 à 40 000 Birmanes seraient ainsi employées en tant que domestiques à Singapour, dont un certain nombre illégalement, malgré l’assouplissement de la restriction à voyager instauré par le gouvernement birman.

D’après le ministère de la Main-d’œuvre (MOM) de Singapour, les règles pour protéger les travailleurs domestiques étrangers ont été considérablement améliorées au fil des ans. Le Règlement sur l’emploi de main-d’oeuvre étrangère, prévoit notamment que les employeurs de travailleurs domestiques étrangers sont responsables du bien-être de ces derniers et doivent veiller à leur sécurité personnelle, logement, salaire, alimentation et repos, sous peine d’amende et/ou d’emprisonnement.

Source : The Online Citizen
A lire aussi :
Photo : Jerry Wong/Flickr

Print Friendly

Tagged ,

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.