AlterAsia

Environnement

Protestation des moines de la pagode Wat Koh Puthivong contre un projet immobilier

the-star-quateria

Dimanche dernier à l’extérieur de la pagode Wat Koh Puthivong près de 400 moines et villageois de Sen Sok dans la banlieue de Phnom Pen ont manifesté contre l’empiêtement d’une construction sur une parcelle de la pagode jouxtant un îlot sacré par les moines.

Avant de délimiter l’espace de la pagode avec une bombe de peinture, des dizaines de jeunes hommes ont démoli à coups de marteau un pan de mur de ce qui va devenir l’extension d’un énorme complexe résidentiel.

“Si nous n’intervenons pas, déclare Poeuy Metta, le chef moine, nous allons perdre cette terre, car bien qu’ayant eu connaissance du litige concernant ce lieu, l’entreprise n’en na pas moins continué de construire”. Et d’ajouter que les 5100m² en question pris par les autorités en 2013 sur le territoire de la pagode devaient servir à la réalisation d’un réservoir en élargissant un petit lac existant.

En réalité, le lac a été comblé avec des gravats et la Compagnie Borey Peng Huoth a attaqué ses travaux de construction : “D’abord ils ont forcé les moines à signer pour construire un réservoir, au lieu de quoi ils ont pris plus de terre pour y construire un quartier résidentiel. Nous sommes donc mécontents en avons appelé au Premier ministre pour rendre justice”.
Le Premier Ministre Hun Sen n’a pas répondu à la plainte déposée par la pagode, au mois d’avril dernier, qui sollicitait de conserver cette terre pour les générations futures:

Un lieu sacré pour une résidence de luxe

Avant que le lac ne soit rempli de sable, au milieu de cet endroit, existait un petit ilôt tenu pour sacré par les moines et les habitants – selon la légende, un stupa (destiné à recevoir les offrandes) aurait été construit par un soldat qui s’y serait caché avant de surgir à l’attaque de ses ennemis.

Dans leur plainte, les moines accusent le député de la commune de Sen Sok, Mr. Chea Khema de s’être entendu avec l’homme d’affaires Chheang Paksour pour la vente du terrain à la Société Borey Peng Huot. Mr. Khema n’a pas souhaité répondre.

Selon le sit internet de la Sté Borey Peng Huoth, ce nouvel ensemble immobilier baptisé The Star Quateria proposera des résidences individuelles de luxe, des maisons de ville et des appartements, avec des aménagements tels qu’une aire de jeux, une piscine avec un sauna, des bains bouillonnants et un jacuzzi.

Sor Meas, une villageoise âgée d’une quarantaine d’années qui a participé à la manifestation de dimanche déclare que les villageois sont déçus que leurs précédents appels et manifestation en faveur du sauvetage des terres de la pagode, n’aient pas été pris en considération.
“Nous continuerons à protester avec les moines pour la conservation de la terre. Il n’est pas question que nous leur abandonnions la pagode.

Me. Cheav Sambath, la directrice des ventes de la Compagnie Borey Peng Huoth affirme que la compagnie dispose de tous les documents et permis de construire sur ce terrain litigieux. Elle ne tient pas à ajouter quoi que ce soit.

Traduction : Michelle Boileau
Source (The Cambodia Daily): Monks protest developers construction on disputed grounds

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.