AlterAsia

Société

Sensibiliser à l’abus sexuel des enfants au Cambodge

23/06/2014 by IRIN in Education, Société

cambodge-education-sexuelle

Les enfants cambodgiens sont vulnérables en raison de leur manque de connaissances au sujet de l’abus sexuel. Un nouveau rapport révèle en effet que la mauvaise compréhension des parents et des enfants de l’abus sexuel persiste en dépit des initiatives mises en place au cours des dernières années en matière d’éducation sexuelle.

« Nous avons découvert que les parents et les enfants croient que l’abus sexuel consiste toujours en un viol avec pénétration et qu’il s’agit généralement d’une attaque soudaine perpétrée par un étranger. Or, en réalité, il y a bien d’autres formes d’abus », explique Phang Chanda, coordonnateur pour l’organisation humanitaire internationale Vision mondiale.

Les auteurs d’un rapport publié en juin 2014 par Vision mondiale et intitulé Sex, abuse and childhood [Sexe, abus et enfance] ont découvert que peu d’enfants cambodgiens identifiaient le sexe anal et oral et la participation ou l’exposition à la pornographie comme des abus sexuels et que l’abus sexuel contre les garçons était un concept qui leur était totalement étranger.

« [Cela] rend les filles et les garçons très vulnérables. Si les enfants pouvaient identifier les comportements inappropriés, s’ils comprenaient ce qu’est l’abus sexuel, cela contribuerait considérablement à la réduction des abus sexuels commis sur les enfants », a affirmé M. Phang, ajoutant que les parents ne comprennent pas bien non plus les abus sexuels contre les enfants. Les cas autres que les viols perpétrés sur des filles sont dès lors rarement identifiés ou rapportés.

Les données existantes ne sont pas exhaustives, mais des organisations non gouvernementales (ONG) importantes comme la Ligue cambodgienne pour la promotion et la défense des droits de l’homme (LICADHO) et l’Association des droits de l’homme et du développement au Cambodge (ADHOC) ont enregistré l’an dernier plus de 400 cas d’abus. Par ailleurs, dans une étude réalisée en 2012 par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), 51,2% des filles et 1,9% des garçons ont rapporté avoir été contraints d’avoir des rapports sexuels.

Des experts et des professionnels qui travaillent avec les enfants ont dit que le Cambodge avait pris des mesures positives en introduisant des cours d’éducation sexuelle dans certaines écoles publiques, mais le choix de traiter de l’abus sexuel revient à chaque enseignant et le niveau de sensibilisation demeure faible.

Lacunes de l’éducation sexuelle en milieu scolaire

En 2012, le ministère de l’Éducation a intégré des cours complets d’éducation sexuelle à partir de la cinquième année dans les programmes scolaires des provinces de Preah Sihanouk, de Koh Kong, de Kompong Cham et de Pursat, permettant ainsi d’atteindre environ 25% des apprenants cambodgiens.

Lire la suite
Photo: Denise Hruby/IRIN. Education sexuelle en milieu scolaire.

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.