AlterAsia

Economie

Cambodge : des études s’inquiètent du manque de compétences de la main d’oeuvre

cambodge-reparation-route

Selon un rapport de la Banque Mondiale paru jeudi, le Cambodge manque des compétences nécessaires à sa croissance économique et les responsables politiques doivent trouver les moyens de mettre en place des méthodes afin de créer des emplois plus valorisants face à la mondialisation.

Le rapport “Asie de l’Est et du Pacifique : emploi, entreprise et bien-être”, pointe du doigt l’économie agraire, le salaire minimum et la facilité à faire des affaires au Cambodge mais remarque l’insuffisance du système de l’enseignement et de la formation qui freinent son essor économique.

“De nombreux pays comme le Cambodge, l’Indonésie, le Laos et les Philippines doivent développer et soutenir le travail productif. Ces pays peuvent mal ignorer le cadre de plus en plus restrictif au développement commercial des entreprises”. Le rapport ajoute : “au Cambodge, en Chine, en Mongolie et au Vietnam la demande de savoir faire est supérieure à l’offre”.

Selon ce rapport, “la croissance économique de la région est modérée et la part du produit national brut a décliné dans certains Etats. Au cambodge et dans d’autres îles du Pacifique, l’augmentation de gains de productivité a été freinée du fait de cette pénurie de main d’oeuvre qualifiée, et le fossé se creuse avec les compétences acquises par d’autres travailleurs de la région”.

Le rapport ajoute que si depuis 2005 la durée moyenne de la scolarité des Cambodgiens de 15 ans et plus s’était améliorée, en 2010, elle était toujours autour de six ans et demi.

A peu près 10% des étudiants de l’enseignement secondaire se sont inscrits dans des établissements techniques ou de formation professionnelle contre seulement 2% du tertiaire.
“Au Cambodge, le fait qu’il y a peu d’étudiants inscrits dans les écoles d’ingénieurs ou de sciences naturelles, et le nombre important de diplômés en sciences sociales devient préoccupant car les compétences nécessaires afin d’alimenter la croissance dont le pays a besoin – par exemple, en sciences naturelles – ne sont pas créées”.

Toujours selon le rapport, des employeurs remettraient même en cause la compétence des diplômés. “Dans une récente enquête auprès des employeurs sur la scolarité, la compétence de leur personnel et la main d’oeuvre en général, 76% des patrons ont déclaré que les nouveaux diplômés n’avaient pas la qualification requise”.

Le rapport de la Banque mondiale a été publié le même jour qu’une étude trimestrielle d’ANZ Royal Bank sur la confiance des entrepreneurs cambodgiens. Cette étude montrait que malgré une confiance générale dans le secteur des affaires du pays “très haute” en 2014-2015, de nombreuses compagnies pourraient trouver des difficultés à trouver des employés qualifiés.

Au total 40 chefs d’entreprise et directeurs financiers dans les secteurs du service, de
l’agriculture et de l’industrie ont été interrogés sur leur degré de confiance et leurs perspectives d’avenir au cours des 12 prochains mois, en termes profit, de rentabilité, d’effectifs et d’investissements.

Il en ressort que bien que globalement bonne, la cote de confiance des grandes entreprises a quelque peu diminué passant de 75 à 69%. Selon Grand Knuckey, président de l’ANZ Royal Bank, cette baisse pourrait s’expliquer comme une inquiétude portée sur le manque de travailleurs qualifiés pour répondre à la création des emplois futurs.

“On peut donc en conclure que ce résultat est en partie dû à la pénurie de personnel qualifié ; ce qui, à l’avenir, pourrait avoir un impact considérable. Nous continuerons à en rendre compte chaque trimestre” conclut-il. Le ministère du Travail n’a pas pu être joint pour commenter ce rapport.

Traduction : Michelle Boileau
Source (Cambodia Daily) : Report shows workforce still lacks skills
Photo: Réparation d’une route au Cambodge (OIT)

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.