AlterAsia

Economie

Promouvoir les droits des migrants dans la région du Mékong

travailleurs-migrants-thailande

Fondé en 2003, Mekong Migration Network (MMN) regroupe une quarantaine d’organisations de la société civile, d’instituts de recherche, d’associations locales ou nationales, et d’universitaires originaires des six pays de la région du Mékong : Birmanie, Cambodge, Laos, Thaïlande, Vietnam et province du Yunnan, en Chine. Son principal objectif est de promouvoir la dignité, mais aussi les droits des migrants dans cette zone. Omsin Boonlert, en charge du plaidoyer et de la recherche au sein de MMN, témoigne.

Quelles sont les raisons des migrations dans la région du Mékong ?
Il y a toujours eu des migrations dans la région et, contrairement aux idées reçues, ceux qui quittent leur pays ne le font pas tous parce qu’ils sont persécutés chez eux. Il y a des migrants économiques à la recherche d’une vie meilleure, des migrants « sociaux », qui se marient de l’autre côté d’une frontière par exemple, et ceux qui sont victimes de trafiquants d’êtres humains. À ceux-là s’ajoutent les réfugiés. Réfugiés qui, si l’on prend le cas de la Thaïlande, ne sont pas considérés comme tels puisque le gouvernement thaïlandais n’a toujours pas signé la Convention sur les réfugiés [1] et qui sont donc, eux aussi, à inclure parmi les migrants. On est donc en présence de plusieurs phénomènes qui se superposent et concernent plusieurs millions de personnes.

Comment travaille MMN ?
Compte tenu des difficultés de certains à avoir accès à l’information, l’une de nos priorités est de faire en sorte que tous nos membres reçoivent les nouvelles en provenance des autres pays ou de l’international. Cet échange permanent nous permet de rester en contact avec la réalité du terrain chez tous nos partenaires, de suivre les tendances des politiques migratoires et alimente nos recherches conjointes. Nous organisons également des ateliers de formation, non seulement pour nos membres, mais également à l’intention de représentants des ministères du Travail des six pays concernés afin de les sensibiliser sur les questions liées aux relations employeurs/employés et au respect des droits humains des migrants. Enfin, nous menons des activités de plaidoyer auprès des autorités locales et régionales.

Source : Pastrick Chesnet/CCFD-Terre Solidaire
Photo : OIT

Print Friendly

Tagged , , , , ,

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.