AlterAsia

Politique

Au lendemain des émeutes anti-chinoises, le Vietnam fait son bilan

Les autorités vietnamiennes doivent désormais faire face aux conséquences de la poussée de sentiments antichinois qui ont conduit aux saccages de plusieurs usines. Pékin a commencé le rapatriement de ses ressortissants.

Après les émeutes contre les Chinois qui ont fait au moins 2 morts et 140 blessés, et d’importants dégâts matériels dans des usines, Hanoï tente de rassurer les investisseurs étrangers en décrétant le retour à l’ordre. Plus de 1 000 personnes ont été arrêtées, annonce le quotidien de Hô Chi Minh-Ville Thanh Niên. Mais les émeutes sont attribuées à des « gangs criminels, recherchés depuis longtemps par la police.

« En détention, ils ont confessé avoir participé à des actes illégaux », selon la police de la province de Binh Duong cité par Thanh Niên. Le Premier ministre Nguyen Tan Dung a d’ailleurs envoyé un SMS à des millions de citoyens, annonce le Thanh Niên, leur demandant de « défendre la souveraineté du pays par des actions légales. ‘Des éléments néfastes ne doivent pas être autorisés au détriment des intérêts et de l’image du pays' », leur a-t-il écrit.

Lire la suite

Aussi:
Arrestations après des attaques contre des usines chinoises au Vietnam
Vietnam / Chine : Flambée de tension, de la mer à la terre

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.