AlterAsia

Politique

Obama échappe à la justice religieuse malaisienne

obama-malaysia-pm-selfie-twitter

Nous pouvons tous pousser un grand soupir de soulagement maintenant que la visite du président Obama en Malaisie est terminée et qu’il est reparti sans incident diplomatique majeur. Compte tenu de la ferveur avec laquelle nos autorités religieuses appliquent leur interprétation de la loi, je craignais de plus en plus qu’elles n’arrêtent Barack Obama afin de le mener devant un tribunal de la charia. Inutile de dire que cela aurait placé la Malaisie à la Une des médias internationaux, encore pour de mauvaises raisons.

 » Absurde  » me diriez-vous ? Pas du tout. Voilà pourquoi.

Khalwat

Le père biologique et le beau-père d’Obama étaient tous les deux musulmans. Aux yeux des autorités religieuses de Malaisie cela fait de lui un musulman, malgré ce qu’il peut dire ou penser,. Comme de nombreuses affaires judiciaires l’ont démontré, l’islam dans ce pays est un peu comme l’Hôtel California : une fois que vous êtes inscrits, vous ne pouvez plus le quitter.

Étant donné que Michelle Obama a été élevée comme une chrétienne, si elle avait accompagné son mari en Malaisie, cela aurait créé des problèmes. Comme Obama est musulman aux yeux de nos autorités religieuses et que Michelle n’est pas convertie à l’Islam, leur mariage n’aurait pas été reconnu. Par conséquent, s’ils avaient été surpris seuls dans une pièce par une équipe religieuse de fouineurs, ils auraient été reconnus coupables de khalwat en vertu de la loi malaisienne, et encouru une peine d’emprisonnement ou une amende. Même les non-musulmans ne sont pas épargnés par de telles intrusions comme les américains Randal et Carol Barnhart l’ont découvert il y a plusieurs années. Pouvez-vous imaginer les agents d’exécution JAKIM armés d’un bélier et de caméscopes faisant irruption dans la chambre d’hôtel de Barack Obama?

Comme l’a récemment découvert une malheureuse catholique indonésienne, même un nom à consonance musulmane (pour elle Halimah) est suffisant pour vous hisser devant un tribunal de la charia. Donc, même si Michelle s’était référée à Obama comme « Barry » pendant la durée de leur voyage, cela n’aurait pas été suffisant pour lui éviter le « Jakim » (certification malaisienne sur les produits hallal, ndlr).

Heureusement pour les Obama, Michelle a judicieusement choisi de ne pas faire partie de ce voyage. Néanmoins, l’absence de Michelle n’aurait toujours pas été suffisante pour sauver Obama des griffes de nos autorités religieuses.

L’apostat le plus puissant du monde

Alors qu’Obama pourrait être considéré comme un musulman par nos autorités religieuses, il est en fait un chrétien pratiquant. Nous pourrions donc attendre de lui qu’il conteste l’idée qu’il est musulman… Ce qui ferait de lui un apostat non repenti d’après l’interprétation de nos autorités. A quel sort un apostat non repenti peut-il s’attendre en Malaisie ?

S’il était reconnu coupable d’apostasie, Obama devrait faire face aux perspectives suivantes :
a. plusieurs années de prison, comme Kamariah Ali qui a dûpurger sa condamnation pour refus de se repentir ;
b. la détention dans un camp de rééducation islamique, comme Revathi Masoosai.
En fin de compte, il n’aurait même pas pu compter sur la plus haute juridiction en Malaisie pour affirmer qu’il est un chrétien, comme Lina Joy (une malaise) l’avait tenté… et échoué. Lina Joy a fini par quitter la Malaisie.

Pourtant, Obama en est sorti indemne. L’apostat le plus puissant du monde était sur ​​le sol malaisien et pourtant nos autorités religieuses n’ont absolument rien fait pour l’arrêter. C’était pourtant une occasion en or de démontrer au monde entier l’universalité et la force de leur interprétation de la justice islamique.

Et ils n’ont absolument rien fait.

Où sont les manifestations des auto-proclamés défenseurs de notre foi ? Les gens de l’Isma et Perkasa ? Ils étaient plus calmes que les souris d’église.

Qu’en est-il de notre illustre Premier ministre ? Il était trop occupé à prendre des « selfies » avec le plus célèbre « murtad » (apostat en malais) du monde.

Print Friendly

Pages : 1 2

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.