AlterAsia

Société civile

Deux nouveaux blogueurs arrêtés pour « abus des libertés démocratiques »

Reporters sans frontières condamne l’arrestation le 5 mai 2014 du netcitoyen Nguyen Huu Vinh et de sa collègue Nguyen Thi Minh Thuy pour avoir posté des articles “contenant des fausses informations qui réduisent le prestige et la confiance dans les agences de l’Etat”. Cette accusation se base sur l’article 258 du code pénal traitant de l’“abus des libertés démocratiques” qui peut entraîner des peines allant d’un avertissement jusqu’à deux ans d’emprisonnement, voire sept années en cas de “circonstances graves”.

“Ces nouvelles arrestations de blogueurs, qui interviennent au lendemain de la Journée mondiale de la liberté de la presse constituent un signal fort de la part des autorités. Elles montrent que le Vietnam s’enfonce plus que jamais dans la répression”, déclare Lucie Morillon, directrice de la recherche de Reporters sans frontières. « L’article 258 du code pénal est régulièrement utilisé pour réduire au silence les acteurs de l’information dès que ceux-ci deviennent trop dérangeants pour le pouvoir. Nous exigeons la libération immédiate de Nguyen Huu Vinh et Nguyen Thi Minh Thuy ainsi que celle des 31 autres blogueurs qui demeurent emprisonnés. Il est temps que les autorités mettent fin à leur acharnement à l’encontre des individus qui exercent la liberté d’expression et d’information garantie par l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme”, ajoute-t-elle.

Nguyen Huu Vinh, âgé de 57 ans, a d’abord travaillé quinze ans dans la police avant de créer une agence d’informations nommée Sidewalk News Agency, en référence à l’agence étatique Vietnam News Agency. En 2007, il fonde le site Ba Sam, créé initialement pour publier ses articles mais qui devient rapidement une plateforme d’information plus large. Nguyen Huu Vinh se fait alors connaitre sous le pseudonyme d’Anh Ba Sam (“gossiper” ou commère) tandis que son blog doit régulièrement changer d’adresse pour éviter les blocages. Nguyen Nuu Vinh écrivait également des articles sur la politique étrangère chinoise à l’encontre du Vietnam concernant la souveraineté disputée des îles Paracel et Spratleys.

Le jour même de l’arrestation des deux blogueurs, le blog Civil Society Forum, créé en septembre 2013, était fermé sans explications. Il s’était joint le 4 mai à une déclaration commune appelant le gouvernement à respecter la liberté d’association. Quelques jours plus tôt, le site Defend the Defenders avait subi deux vagues de cyberattaques.

Le Vietnam se situe à la 174e position sur 180 pays dans le classement mondial de la liberté de la presse 2014 établi par Reporters sans frontières. Sa politique de répression envers les blogueurs et cyberdissidents lui vaut d’être considéré par l’organisation comme un “ennemi d’Internet”.

Source : RSF

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.