AlterAsia

Société

Indonésie : veuves et orphelins de la guerre d’indépendance réclament justice

10/05/2014 by LExpress in Justice, Société

En 2013, les Pays-Bas ont versé des réparations financières à quelques veuves, avant de présenter des excuses solennelles pour les innombrables exécutions extra-judiciaires survenues en Indonésie. Les orphelins de cette guerre réclament également leur part de justice. Une audience est prévue au mois d’août à La Haye.

« Il m’a dit ‘rentre à la maison, mon fils’, mais j’ai refusé », se souvient cet homme de 75 ans dont le regard semble fouiller un passé lointain dont la meurtrissure le rend pourtant terriblement proche, presque palpable.

C’était en 1946-47. L’armée néerlandaise tentait de regagner le contrôle de l’île de Sulawesi (centre), un des chapitres les plus sombres de la guerre (1945-49) qui devait mener l’Indonésie à l’indépendance plus de trois siècles après l’arrivée des colons néerlandais. Des milliers d’Indonésiens, rebelles présumés, seront tués.

En 2013, les Pays-Bas ont versé des réparations financières à quelques veuves, avant de présenter des excuses solennelles pour les innombrables exécutions extra-judiciaires survenues dans ce qui est aujourd’hui le pays musulman le plus peuplé du monde.

Toute guerre a ses veuves, et toute guerre à ses orphelins. Et ceux-là aussi réclament leur part de justice. Une audience est prévue au mois d’août à La Haye.

« C’est injuste. Ce sont les mêmes arrestations, les mêmes détentions, les mêmes exécutions, les mêmes événements. Pourquoi les enfants seraient-ils traités différemment' », s’indigne Khalik.

Shafiah Paturusi, 82 ans, a perdu son père et son frère. « Je réclame justice aux Néerlandais, parce que perdre son père est aussi douloureux, sinon plus, que de perdre son mari ».

Un officier de sinistre mémoire, le capitaine Raymond Westerling, a orchestré la campagne du Sulawesi, une île faite de quatre péninsules et d’un coeur montagneux.

Lire la suite

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.