AlterAsia

Politique

Les crimes de lèse-majesté traqués sur internet en Thaïlande

06/05/2014 by RFI in Censure, Politique

12324323165_2f3268c23d

En Thaïlande, des groupes royalistes ont pour ambition de faire le ménage sur internet. Ils traquent toutes les critiques, même les plus insignifiantes, contre la monarchie ou les membres de la famille royale. Dans le royaume, les lois punissant le crime de lèse-majesté sont extrêmement sévères. La moindre critique peut être punie d’une peine de trois à quinze ans de prison.

Ces dernières semaines, plusieurs groupes de protection de la monarchie ont fait leur apparition en Thaïlande, souvent créés par des militaires à la retraite. L’un de ces groupes a choisi pour nom « l’Organisation de Collecte des Déchets », estimant que toute personne critique vis-à-vis de l’institution royale méritait d’être traitée comme un rebut. Cette association a mis en place des groupes de volontaires qui patrouillent l’internet. Ils essaient de repérer, sur des sites, des pages Facebook ou sur Twitter des commentaires désobligeants ou simplement ironiques envers le roi, la reine ou le prince héritier.

L’association a mis en place sa propre page Facebook sur laquelle les royalistes peuvent fournir des indications sur les personnes suspectées d’avoir enfreint la loi contre le crime de lèse-majesté. En quelques jours, plus 100 000 personnes se sont inscrites comme membres.

Lire la suite (RFI)
Photo : adaptorplug / Flickr

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.