AlterAsia

Politique

L’ONU demande au Cambodge de lever son interdiction de rassemblement

cc-emmanuel-scheffer

Alors que les militants du CNRP et certains journalistes étaient évacués par les forces de l’ordre à Freedom Park, la Haut-Commissaire adjointe aux Nations-Unies, Flavia Pansieri, déclarait dans les locaux du Haut-Commissariat aux droits de l’homme à Phnom Penh qu’ « il est temps que le gouvernement lève son interdiction de rassemblement ».

Lors d’une conférence de presse donnée devant des journalistes cambodgiens et internationaux pour conclure sa visite de cinq jours au Cambodge, Mme Pansieri s’est dite « attristée » par l’usage excessif de la force à Freedom Park lors de la fête du travail (voir notre article du vendredi 2 mai) à l’encontre de participants et de journalistes présents sur les lieux. Selon elle, « cela pose la question du rôle des forces de sécurité lors de manifestations et d’opérations du maintien de l’ordre […]. L’interdiction de manifester n’obéit à aucune notion de légalité, nécessité ou proportion».

Lors de sa visite, elle a eu l’occasion de porter ses inquiétudes à la connaissance du Ministère des Affaires Etrangères, Mr. Hor Namhong, ainsi qu’au président du Comité des Droits de l’Homme de l’Assemblée nationale, Mr. Om Yeng Tieng, en leur rappelant leur engagement à respecter les droits à la liberté d’expression et à la liberté de rassemblement au nom du Pacte relatif aux droits civils et politiques adopté par le Kampuchéa Démocratique en 1992.

Avis mitigé sur la situation générale des droits de l’homme du pays

Pour Mme Pansieri, la situation de la liberté d’expression et du droit à l’association s’est détériorée en 2014, notamment en raison de l’interdiction de manifestation imposée depuis le 4 janvier. « On m’a assuré qu’elle était temporaire », a-t-elle dit. « Si tel est le cas, il est temps de la lever et de permettre à nouveau l’exercice de la liberté d’expression et d’association. Cela serait un développement très positif pour la situation des droits de l’homme dans le pays ».

Lire la suite (Le Petit Journal-Phnom Penh)

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.