AlterAsia

Société

Début mars à Siem Reap, la finale du Programme PhotoForward a permis à 8 femmes amateurs d'exposer leurs photos de la vie quotidienne au Cambodge.

Cambodge : les femmes trouvent leur voix dans la photographie

cambodge-expo-photo-femmes

Début mars, à Siem Reap, la finale du Programme de la PhotoForward a permis à huit femmes d’exposer leurs premières photographies sur la vie quotidienne au Cambodge.

Il y a trois semaines, Has Sreyna, n’avait jamais tenu une caméra. Maintenant, les étrangers admirent une photographie qu’elle a prise de sa vieille grand-mère de 75 ans, accroupie sur la terre battue, et qui regarde une marmite entrain de cuire, la tête dans sa main.

« Elle est très forte », précise Has Sreyna. « Plus forte que moi » ajoute-t-elle tranquillement, appréciant avec d’autres la photographie qu’elle a prise de sa grand-mère.

C’est à l’étage de la galerie New Leaf à Siem Reap qu’a eu lieu en petit comité début mars, la finale du Programme de la PhotoForward où Mme Sreyna et sept autres femmes ordinaires ont appris à utiliser un appareil photo, capturant la vie des femmes au Cambodge.

Les images de l’exposition montrent des femmes à la cuisine, utilisant un ordinateur, debout à côté des huttes, assistant à des mariages. « C’est la vie réelle », explique Has Sreyna. C’est le Cambodge, ce sont des femmes qui travaillent, voici ce qu’elles font ».

Les projecteurs sont tournés vers les photos, mais les femmes derrière la caméra sont tout aussi importantes que les portraits présentés : « Les photos sont un moyen pour les femmes d’avoir une voix dans un monde de plus en plus connecté », explique Allison Milewski, la fondatrice de PhotoForward, qui a travaillé avec des enfants et des adultes en Asie du Sud Est.

« Les femmes qui suivent mes cours se sentent déconnectées du monde.

« Même dans les zones rurales, les gamins auront des smartphones et des téléphones cellulaires . On ne peut laisser une génération avec ce sentiment qu’ils n’ont pas de voix », poursuit-elle

Les femmes photographes amateur ont été recrutées pour le programme par l’intermédiaire du « Women’s Resource Center » à Siem Reap, une organisation qui fournit une aide psychologique et juridique, une éducation informelle et des conseils sur la parentalité aux femmes et aux jeunes filles.

« Apprendre à faire de la photo a eu un effet thérapeutique pour certaines de ces femmes, explique Pisey Kim la Directrice Générale du Centre. « Elles peuvent montrer l’émotion et alléger le stress.(…) Peu de gens comprennent l’intérêt de l’art pour montrer les émotions », dit elle en parlant des photos.

Bien que les photos n’aient pas été destinées à la vente, une américaine Barbara Rhine a demandé à acheter deux de ces images. Au cours de son voyage à travers l’Asie du Sud Est, elle a été émue par ses rencontres avec des femmes qui travaillent dur et a pensé que les photos montraient bien la beauté des sujets. « Et les photos sont d’excellente qualité. Certaines de ces artistes utilisaient une caméra pour la première fois, cela montre qu’elles sont talentueuses », conclut-elle.

Traduction : Michelle Boileau

Source (Cambodia Daily) : Women find their voices through photography

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.