AlterAsia

Environnement

Au Laos, un village lutte pour préserver la forêt sacrée

laos-long-lan-speri

Aidé par l’ONG Speri, en lien avec le CCFD-Terre solidaire, le village laotien de Long Lan a mis la forêt primaire au coeur de son développement. Et il fait des émules. Une victoire à l’heure où la déforestation bat son plein. Reportage.

Il est entré dans la forêt comme on pénètre dans un temple. En silence, les mains jointes dans le dos et la tête légèrement inclinée. Derrière lui, les voix se sont tues peu à peu, jusqu’à rendre presque assourdissant le craquement des pas sur l’humus. Et le chant lancinant d’un coucou. Bia Twa Giang, 59 ans, est l’un des 16 guérisseurs de Long Lan, un village de 500 habitants à une heure de route de Luang Prabang, l’une des principales villes du Laos. « La forêt abrite environ 250 plantes médicinales, témoigne-t-il. Dont des spécimens très rares comme le npooj xim, un arbre dont les décoctions de feuilles soignent les reins. »

Une pharmacie à ciel ouvert qui couvre 40 ha au cœur de l’une des dernières forêts primaires au monde, des territoires vierges qui n’ont jamais été exploités ni abîmés par l’homme. Des réserves de vie : on y trouve une grande partie de la biodiversité mondiale. Mais ce sont des trésors en voie de disparition. Le Laos est en train de battre tous les records de déforestation: la forêt couvre désormais 40 % de son territoire, contre 70 % dans les années 1950. À Long Lan s’est mis en place un cercle vertueux devenu un modèle dans tout le pays : ici, c’est la préservation de la forêt qui garantit le développement et la richesse de la communauté.

Lire la suite
Photo : DR

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.