AlterAsia

Société civile

Les orangs outans de Bornéo menacés de disparition

Le sort des orangs-outans ne tient qu’à un fil. Les scientifiques nous disent qu’il ne nous reste plus beaucoup de temps avant qu’ils ne disparaissent à jamais. Mais nous avons un plan ingénieux pour les sauver; nous pourrions vraiment les sauver si chacun de nous fait un petit don.

Sur l’île tropicale de Bornéo, il existe un passage qui connecte les deux zones habitées par ces grands singes, et ce passage est sur le point d’être détruit. Préserver ces terres, c’est toute la différence entre la vie et la mort d’innombrables orangs-outans, car ils ont besoin d’étendues continues de forêts et d’arbres pour survivre. Les ONG environnementales et les associations locales ont annoncé qu’elles allaient acheter ce terrain pour le protéger une fois pour toutes. Mais pour y parvenir, elles ont besoin d’assez d’argent pour surpasser les entreprises cupides qui n’attendent qu’une chose: s’y installer pour détruire la forêt.

C’est exactement le genre de situation où Avaaz peut jouer un rôle décisif: notre modèle de financement citoyen unique peut nous permettre de financer ce sanctuaire vital rapidement et de créer un fonds pour défendre d’autres terres aussi cruciales dans le monde entier.

Les orangs-outans font partie de nos cousins les plus intelligents et les plus proches. Leur nom signifie «homme de la forêt» en malais. Ils passent 90% de leur temps en mouvement, à grimper dans les arbres (ils peuvent étendre leurs bras sur une envergure de plus de deux mètres!) et à dormir dans leur abri à la cime des arbres, en utilisant les plus grandes feuilles pour se protéger de la pluie. À l’heure où la demande d’huile de palme atteint des sommets et où les entreprises font la course pour raser toujours plus de kilomètres carrés de terrains, leur habitat se réduit à peau de chagrin.

Se résigner à l’extinction des orangs-outans ne signifie pas seulement perdre l’un des plus majestueux animaux de la planète, mais aussi perturber toute l’écologie des forêts qu’ils habitent. En parcourant la forêt à la recherche de fruits, les orangs-outans diffusent les graines et participent au maintien de la jungle en bonne santé.

À Bornéo, où 80% de l’habitat naturel des orangs-outans a déjà été déboisé, mais même une toute petite zone peut faire la différence en reliant les forêts protégées qui ont été préservées. C’est pour cela que cette idée fait mouche! En connectant une réserve forestière et un sanctuaire animal, nous utiliserons au mieux chaque centime versé.

Cliquez ici pour faire un don – si nous levons suffisamment de fonds, nous pourrons donner aux associations locales l’argent dont elles ont besoin pour acheter le terrain immédiatement – et Avaaz pourra créer un fonds utilisable en quelques instants pour protéger les espèces sauvages des menaces les plus graves.

Faire un don

Print Friendly

Tagged , ,

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.