AlterAsia

Environnement

Cambodge : 61 familles expulsées le long de la RN1

RN1-PhnomPenh

61 familles qui vivaient le long de la Route Nationale 1, ont été expulsées pour permettre l’élargissement de la chaussée.

Mercredi dernier, plusieurs dizaines de familles vivant dans des petites cabanes en bois le long de la route nationale 1 dans la commune de Chbar Ampov, dans la périphérie de Phnom Penh, ont été informées par les autorités municipales et du district de Meanchey qu’elles devraient laisser la place à un chantier d’élargissement de la route.

D’après M. Kuoch Chamroeun, gouverneur du district, « les travaux pour ce projet ne commenceront que la semaine prochaine (soit la semaine du 10 février, ndlr). Aujourd’hui, nous avons demandé aux gens de partir pour que les bulldozers puissent déblayer le terrain ».

Toujours selon lui, chaque côté de la route nationale 1 sera élargi de 20 mètres. La première phase du chantier doit prendre place sur une distance de 4 km entre le pont de Chbar Ampov et la pagode de Kdey Takoy.

Dans la seconde phase, chaque côté sera encore agrandi de 5 mètres supplémentaires, mais uniquement lorsque des compensations financières auront été négociées pour les personnes vivant sur ce segment de route. Aucune compensation ne sera octroyée aux familles vivant dans les 20 premiers mètres le long de la voie car ces terres sont considérées comme appartenant au domaine public.

« Nous n’offrirons aucune compensation aux familles touchées parce qu’en vivant à moins de 20 mètres d’une route, elles résident sur un territoire public », explique M. Chamroeun.

M. Sorn Narath, directeur adjoint du bureau interministériel du district, estime que 61 familles perdront intégralement leur foyer, tandis que plus de 500 autres familles ne seront affectées par les travaux que dans une certaine mesure.

« Nous avons préparé un lotissement pour les personnes qui perdront tout. Chaque famille recevra une parcelle de terre de 4 x 15 m dans la commune de Niroth », à 6 km de là, annonce-t-il.

Mme Huy Phalla, âgée 45 ans, vit depuis la fin du régime Khmer rouge au bord de la route à Chbar Ampov 1, dans une maison de 12 x 24 mètres. Aujourd’hui, elle est menacée d’expulsion : « Je vis ici depuis 1979. Sans compensation financière correspondant au prix du marché, je refuse que ma maison soit détruite », déclare-t-elle.

Traduction : Cindy Presne (Tradadev)
Source (Aun Pheap/Cambodia Daily) : Sixty-One Families to Lose Homes in National Road 1 Extension
Photo : KY Geologist/Flickr

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.