AlterAsia

Economie

Kangkung-gate en Malaisie

kangkung

La gaffe de Najib Razak au sujet du modeste légume vert s’est transformée en cri de ralliement pour l’opposition.

Le kangkung, ou liseron d’eau, est particulièrement tendance en Malaisie depuis la semaine dernière après que le Premier Ministre Najib Abdul Razak l’a cité en exemple de produit ayant vu son prix baisser durant son mandat.

Najib répondait aux protestations déclenchées par l’augmentation des prix, consécutive à la décision du gouvernement de couper les subventions. Durant les fêtes du Nouvel An, des milliers de personnes ont défilé dans les rues de Kuala Lumpur pour dénoncer l’augmentation des prix sur les services et produits de première nécessité comme l’essence, le sucre et les péages.

Najib regrettait que l’on reproche systématiquement au gouvernement l’augmentation des prix sans jamais évoquer certains prix en baisse.

« Quand les prix baissent, pourquoi ne remercie-t-on jamais le gouvernement ? Quand les prix montent, on blâme systématiquement le gouvernement. C’est injuste car de tels problèmes trouvent leur origine dans les mauvaises conditions climatiques » a déclaré Najib en malais.

Il a ensuite souligné le bas prix des kangkungs sur les marchés : « Je lis dans les journaux que certains prix ont baissé. Le prix des kangkungs avait augmenté mais il a maintenant baissé ».
Cette remarque a déclenché des réactions désopilantes dans l’opinion. Une parodie est rapidement devenue virale sur les réseaux sociaux. Les ennemis de Najib l’ont utilisée pour critiquer la politique économique du gouvernement, en particulier l’arrêt des subventions sur les biens de consommations les plus essentiels. Ils ont dépeint Najib comme un dirigeant stupide et insensible à la dégradation de la situation des populations les plus pauvres.

Dans ses discours suivants, Najib n’a pas exprimé de regrets au sujet de cette remarque. Il a expliqué avoir utilisé ce légume comme une simple illustration du principe économique de l’offre et de la demande. Il a précisé que les kangkungs et les calamars étaient ses aliments préférés.

kcs_kangkung

Les critiques ont rappelé à Najib que la population ne se plaint pas de l’augmentation des prix sur tous les produits, mais uniquement sur les produits sujets à une régulation gouvernementale ou au contrôle des prix comme l’essence, le sucre et les péages. Ils ont précisé que personne ne reproche à Najib la fluctuation du prix des kangkungs, un modeste légume largement consommé par les masses populaires.

Utiliser le kangkung comme indice du prix des produits de consommation n’a aucun sens : un ménage consacre à peine 2% de son budget mensuel à l’achat de légumes.

Certes Najib aurait pu utiliser de meilleurs exemples pour faire valoir la stabilité du prix des aliments. Mais on peut aussi voir dans les réactions humoristiques à cette gaffe du kangkung un reflet du mécontentement grandissant de la population au sujet de Najib et du parti au pouvoir, le même depuis les années 1950.

Les Malaisiens ordinaires, qui affrontent au quotidien les prix élevés et les bas salaires, exprimaient peut-être ici leurs frustrations avec humour. Mais avec cette désormais célèbre sortie sur les kangkungs, plutôt que de compatir, Najib a semblé se moquer de la détresse de ses électeurs.
Grâce à Najib l’amateur de kangkungs, l’opposition a désormais trouvé un symbole autour duquel rassembler les Malaisiens contre le gouvernement. A l’instar du jaune pour Bersih le mouvement pour la réforme électorale, le Turun, ou Mouvement pour la Réduction du cout de la vie (Gerakan TUrun Kos Sara Hidup) pourrait populariser cette fameuse feuille verte comme nouvel emblème de protestation. Le Kangkung est riche de sens : vert et donc cool, il pousse presque partout dans le pays et peut ainsi représenter tous les Malaisiens.

Traduction : Louise de Neve
Source (Mong Palatino/The Diplomat) : Malaysia’s kangkung meme

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.