AlterAsia

Politique

Le gouverneur de Phnom Penh promet d’aider les familles expulsées de Borei Keila

borei-keila

Pa Socheatvong, gouverneur de Phnom Penh s’est rendu auprès des habitants de Borei Keila, où il a renouvelé sa promesse de faire construire des logements décents pour les 150 familles.

Pa Socheatvong, le gouverneur de Phnom Penh, capitale du Cambodge, s’est rendu auprès des habitants expulsés de Borei Keila le 17 janvier dernier. Ces derniers refusent de quitter leur ancien lieu de résidence et vivent désormais dans un taudis sur des piles d’ordures, près de leur ancienne maison. Leurs terres leur ont été confisquées par les autorités, puis confiées à Pheapimex, une agence immobilière, pour revalorisation de la zone. Le gouverneur a renouvelé sa promesse de faire construire des logements décents pour les 150 familles.

Selon le porte-parole de la municipalité, M. Long Dimanche, le projet d’aménagement doit encore être remanié et finalisé. Malgré cela, la municipalité se chargera de nettoyer les détritus qui jonchent l’espace de vie des personnes expulsées et de construire au moins 150 maisons de 4 mètres sur 6, à proximité.

Ces 150 familles ont été chassées de leur maison en 2012. Depuis, elles n’ont toujours pas eu accès à la solution de relogement et à la compensation promises par Pheapimex.

« Ils vivent sans aucune hygiène… Nous ne pouvons pas laisser ces gens continuer à vivre ainsi… Il en va de leur santé », a déclaré M. Dimanche.
Selon lui, la municipalité va aborder le problème avec l’entrepreneur incriminé. De son côté, l’entreprise a réitéré son engagement de créer des habitations pour les familles expulsées.

Peu après sa nomination au poste de gouverneur en mai 2013, M. Socheatvong avait rencontré des résidents mécontents de l’ancienne communauté de Boeung Kak, eux aussi menacés d’expulsion. Il avait alors promis de résoudre leur conflit de longue durée avec Shukaku Inc., société immobilière appartenant à Lao Meng Khin, sénateur du CPP (Parti du peuple cambodgien). Dans cette affaire très semblable à celle de Borei Keila, les terres des habitants leur avaient également été confisquées par le gouvernement.

Devant les très faibles progrès accomplis par M. Socheatvong dans la résolution du conflit de Boeung Kak, M. Pich Limkhoun, habitant de la communauté de Borei Keila, nous a confié en fin de semaine son inquiétude. Il redoute l’échec du gouverneur à tenir sa parole également pour les familles de Borei Keila.
« Nous espérons que le gouverneur ne nous ment pas », a-t-il conclut.

Traduction : Cindy Presne
Source (Aun Pheap/Cambodia Daily): Governor Pledges to Help Evicted Families
Photo : Luc Forsyth / Flickr

Print Friendly

Tagged

Voir aussi

Copyrights
Rejoignez-nous!
Je soutiens AlterAsia !

Ce n'est que grâce à vos dons qu'AlterAsia peut proposer une information alternative de qualité et gratuite. Soutenez-nous !

Vous pouvez choisir d'utiliser une carte bancaire si vous n'avez pas de compte Paypal en cliquant sur "Continuer" en bas à gauche de la page Paypal.